La thyroïde…… Manquait plus qu’ça……

C’est grâce au documentaire « quand l’enfant se fait attendre » ( revu avec un immense plaisir cette semaine ) que je me suis penchée sur les risques d’échecs en FIV liés aux dérèglements thyroïdiens….et que je me suis remémorée que j’avais essuyé un sérieux problème de thyroïde lors de ma première grossesse dans ma période de dinde fertile, il y a 14 ans.
La thyroïde, située dans notre gorge, est le grand chef d’orchestre de notre organisme. Elle agit, grâce aux hormones qu’elle produit (la tétraïodothyronine et la triiodothyronine), sur tous les organes vitaux, pour les faire fonctionner à la bonne vitesse. C’est pourquoi, lorsqu’elle tombe en panne, cela peut créer de multiples problèmes… Les hormones thyroïdiennes jouent également un rôle primordial dans le développement du fœtus puis dans la croissance de l’enfant. Selon le dysfonctionnement constaté, on sera en hyper ou en hypothyroïdie. Et ces deux affections ont de sérieuses conséquences sur la fertilité…..
Alors histoire de poursuivre ma recherche sur les facteurs explicatifs de nos échecs précédents (on va encore patienter pour qualifier correctement celui qui est en cours 😉 ), je me suis dit que je n’allais pas attendre et que j’allais demander une ordonnance à mon médecin traitant pour aller tchecker mes taux de TSH/ T3 et T4….. Et je ne suis pas mécontente de l’avoir fait:

Mes taux de T3 et T4 sont bons mais ma TSH est dans la fourchette haute (3,61 alors que la norme Max est de 4)….

Ce genre de taux associé à un taux de T4 normal est symptomatique d’une hypothyroïdie infraclinique, discrète hyper casse couille à diagnostiquer puisque les symptômes peuvent être peu bruyants. Les voici, décris par doctissimo….

« Fatiguée, épuisée, vannée, vous avez tout le temps envie de dormir, surtout dans la journée. Vous vous sentez déprimée et votre humeur est instable avec plus de bas que des hauts. Vous souffrez fréquemment de trous de mémoire, de difficultés à penser et à vous concentrer, parfois votre parole devient même difficile. Votre peau est sèche, froide, épaisse et écailleuse, vos cheveux tombent et vos ongles cassent facilement. Vous grossissez sans raisons apparentes, vous êtes gonflée et constipée, et vous avez toujours froid. Votre rythme cardiaque est plutôt ralenti.« 

Vous serez d’accord pour dire que l’on peut avoir quelques uns de ces symptômes sans se douter qu’il s’agit en fait d’un dérèglement de la thyroïde qui vient flinguer nos rêves de BB……..

De nombreuses études ont rapporté un lien entre hypothyroïdie et infertilité notamment par l’intermédiaire des troubles du cycle, de l’ovulation, souvent observés dans cette pathologie. Par ailleurs, la présence de certains anticorps semble augmenter le taux de fausses couches spontanées et ce dysfonctionnement de la thyroïde a aussi de sérieuses conséquences sur la nidation…… Voilà, voilà……. Rien de moins.
De plus, il faut savoir que les traitements de stimulation peuvent aggraver cet état de fait du dysfonctionnement thyroïdien…… J’ai lu des commentaires de pmettes qui avaient vu leur taux exploser au cours d’un seul cycle de stimulation…… Et je me demande si ça n’est pas mon cas.

La bonne nouvelle c’est que ça se « soigne » avant ou pendant la grossesse et une étude a démontré l’effet bénéfique potentiel d’un traitement par L-thyroxine dans ces indications, en phase de stimulation amont à une FIV.

Les solutions et leurs effets sont tellement pas croyables en terme d’amélioration du nombre de grossesse, de diminution voir de résorption du taux de fausses couches spontanées (l’etude en cliquant ici) que je me dit qu’il faudrait un peu plus systématiser la recherche de ce type de dérèglement chez nous autres, les infertiles… Ma Gyneco ne m’a rien prescrit en la matière, j’avance sur cette route toute seule et je me dit que j’aurais peut être pu gagner du temps si on m’avait juste ajoutée cette prise de sang à toutes les autres demandées dans le cadre du dossier de PMA….Bref…. Les regrets ne servent pas à grand chose…. Regardons devant nous….

Alors dorénavant, mon plan de bataille est le suivant:
– contacter ma Gyneco pour lui en parler
– lui demander de me donner les coordonnés le plus vite possible d’un confrère endocrinologue qui saura me traiter dans le cadre de la pma
– prendre rdv le plus vite possible avec le nouveau docteur quel que soit le résultat de mon TEC actuel car il faudra me traiter, que je sois enceinte ou en désir de l’être…
– attendre le verdict de ma prise de sang semaine prochaine le plus sereinement possible

Pfffffffff………… L’épreuve continue………

20131019-202643.jpg

Ou la culture au secours de la pmette :)

Toutes les pmettes connaissent cette phase insupportable qui est celle de l’attente après transfert.

Tout a été fait.

Aucune action requise mise à part les plus difficiles et les moins « dynamiques »….. se gorger d’espoir, penser à autre chose et prendre soin de soi.

Dans cette quête qui commence à ressembler à un nouveau parcours initiatique, je suis plongée au cœur de mon épreuve la plus difficile à surmonter: le lâcher prise.

Et des esprits bien avisés sauront me dire que c’est justement parce que c’est difficile qu’il faut encore et encore tenter d’y parvenir.

L’esprit et les émotions s’accrochent à cette obsession de l’enfant.

La terre tourne littéralement autour de cette fixette et je pense même qu’internet n’a finalement a été créé que pour répondre à toutes mes recherches les plus débiles (« symptômes de grossesse après 1 semaine » et autres délires…. partagés par des milliers de femmes) 🙂

Les symptômes de la mono maniaque étant là et bien là, il est plus que temps d’y trouver une parade……

La culture et la méditation seront mes équipiers dans cette épreuve.

Et ça commence dès cet après midi avec l’expo de Roy Lichtenstein au Centre Pompidou…..

Cette démarche est accompagnée chaque jour de ma séance d’auto hypnose spéciale FIV que j’ai dorénavant complété des entretiens de Frédéric Lenoir sur France culture

en podcasts à télécharger sur iphone/ipad et notamment ceux auprès de Christophe André « l’art de méditer », celui de Arnaud Desjardins « la transformation de soi » et autres invités tous plus sages les uns que les autres…. et j’ai besoin de cette sagesse en ce moment….

Cette période de « culture de soi » se poursuivra la semaine prochaine par les expos Genesis

et celle du musée d’Orsay, Masculins…. on va pas se laisser abattre 🙂

J’espère que cette stratégie me permettra de goûter aux joies de penser à autre chose …..

Bises et à très bientôt !

Simply the best

Ce samedi matin, j’ai changé de cabinet d’écho….. Anecdotique me direz vous ? Et pourquoi donc me demanderez vous ? Alors, je ne voyais pas bien la valeur ajoutée de ce changement (l’idée d’origine est de ma Gynéco) mais a posteriori, je la bénis…..
Cela si on oublie que nous nous sommes pointés à l’ouverture ce samedi matin (ouch, 7h30 sur place, ça pique)….. et que l’on est sortis à ……. 9h…..on s’endormait dans la salle d’attente avec l’Hom…..
Sinon, et c’est bien ça le plus important, un Echographe qui mérite la médaille d’or de sa profession….. Il propose à l’Hom de s’installer face à un écran dédié, il nous détaille tout, il est ravi de ce qu’il voit : un endomètre de folie en 5 feuillets tout prêt à accueillir une nidation selon lui, des follicules en nombres et de belles dimensions quasi symétriques de part et d’autre…..:) Vous allez me dire « on s’en fout un peu car on est pas en mode FIV avec ponction » mais ce contexte permet à l’équipe du centre de fertilité de bien cerner le moment préalable à mon mon ovulation pour la déclencher et transférer au bon moment le blasto et là, selon lui, tout est prêt !
Je suis mure 😉 ! Il a aussi vérifié l’artère qui irrigue l’utérus par Doppler; cette indication permet de vérifier la bonne vascularisation de l’utérus; si les marqueurs correspondant à cette vascularisation synchronisée à mon rythme cardiaque sont ok, cela favorise aussi la nidation 🙂
Je suis super heureuse d’être enfin considérée, informée lors d’une écho …. Dans le précédent cabinet, j’étais reçue certes à peu près à l’heure mais l’échographe ne disait quasi rien et je n’ai jamais eu aucune info sur mes marqueurs….. Merci donc à super Echographe pour ce grand moment de bonheur…. C’est bête à dire messieurs mesdames les soignants mais …. l’intrusion de la sonde endo vaginale passe mieux avec un peu de considération 🙂

20131006-115404.jpg

Bon sur ce, les infirmières nous appellent car il est déjà 9h et le samedi, la prise de sang doit être faite auprès d’elles avant 9h car elles envoient ensuite les tubes pour analyse afin d’avoir les infos sur les suites de protocoles avant 12h…..
Encore une étape à l’arrache …. nous nous retrouvons à courir dans les couloirs du métro avec l’Hom et nous arrivons essouflés au centre de PMA…. Piqûre faite, je dois avoir des news sur la suite de mon protocole avant 14h.
Alors la suite, c’est simple:
– si je ne suis pas encore assez « mure », Gonal ce soir pour déclenchement d’ovulation dimanche soir
– si, comme le dit mon nouveau meilleur ami l’échographe, « tous les marqueurs sont au vert », ovitrelle ce soir.

C’était sans compter le mariage de l’une de mes amies qui a lieu cet après-midi dans l’Eure :)))
Et l’appel des infirmières confirme: Ovitrelle ce soir !
Nous voilà partis avec mon petit frigo notre valise et nos tenues de mariage …. Elle va être fun la piqûre de ce soir 😉

La cérémonie religieuse d’un mariage nous bouleverse à chaque fois avec l’Hom….. Nous passons la cérémonie mains serrées, cœurs joints, larmes au bord des yeux ….. Nous nous remarions à chaque fois 😉
Le pretre évoque les enfants présents dans un couple et ceux à venir….. et nous ne nous sommes jamais sentis aussi concernés …. Notre grande princesse de 14 ans est là, superbe, à nos côtés (c’est elle qui me fait les piqûres sur ce TEC) et notre futur enfant est déjà dans notre cœur, nos espoirs et nos rêves….
La cérémonie terminée, place à la fête et je savoure ce que j’espère être mes dernières coupes de champagne avant longtemps 😉
Le moment de la piqûre géré, nous terminons cette belle journée près d’un très joli couple plein de promesses et nous filons nous coucher….
Ce dimanche matin, pas question de rester dans les parages contrairement à ce que l’on prévoyait….. Je dois démarrer l’utro ce matin.
Et nous voilà repartis vers Paris…. encore à l’arrache 😉
J’aime ce cycle….. et j’espère qu’il m’aimera assez fort lui aussi pour m’apporter ce que nous attendons et espérons au plus profond de nos cœurs …..

C’est grave docteur ?

J’avoue. J’adore la piqure de Gonal du soir….. Je commence à sérieusement aimer cette petite brûlure qui s’immisce dans ma chair et qui me dit que j’avance, j’agis, je construis progressivement mon BB……
J’adore sentir se diffuser ce fluide, pendant les minutes qui suivent le shoot……
Je suis addict à l’action et, dans ces moments de parcours, la piqure reste le symbole de l’action, de l’avancée dans un désert d’incertitude, parfois au milieu d’une forêt de ronces sur laquelle la peur et les doutes restent menaçants….
J’aime ma piqure de Gonal, c’est grave docteur ?

20131003-194015.jpg

Les voies du seigneur sont impénétrables

Appel des infirmières ce matin et leur message, si drôle: « votre dossier est complet, vous pourrez nous contacter dès que vous serez en J1…. 

La blague. 

Mon J1 était le 26.09 et je devais commencer le Gonal en version light hier soir, à J6.

Mais je devais le démarrer hier seulement parce que ma Gynéco voulait tester un protocole avec un jour en + sur ce cycle…..

Je tente le tout pour le tout.

Je rappelle les infirmières. Je leur explique mon histoire et ce que je crois: « je pense que le Dr F sera ok pour que mon protocole démarre à J7, ce soir et que ça ne changera pas grand chose… en tout cas, ça vaut le coup de lui demander car si j’ai raison, on peut démarrer (FINALEMENT) sur ce cycle »….

L’infirmière est d’accord…. « si elle vous confirme cela, rappelez nous avant 17h et on lance le planning sur ce cycle »..

TRUC DE FOU.

La Pma, c’est un fonctionnement totalement dépressif… je vais mal, j’espère à nouveau, je vais bien, je doute, je vais mal etc…

J’ai cru, sur mon TEC de septembre que je pouvais peut être échapper à ces émotions…. No way.

Bref, après diverses tentatives pour joindre ma gynéco (elle est plus dure à joindre que le ministre de l’intérieur je pense)… elle me confirme tout ça: « pas de problème, démarrez ce soir et on ajustera, si besoin, après le monitoring de ce week end… »

YEAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!

C’est donc reparti… et je n’ai jamais autant aimé une piqûre de Gonal :)))))))))

Les douleurs sont fortes dans cette aventure…. alors savourons aussi nos petites victoires… step by step 😉