Le film du TEC 1 suite FIV 1 sans le suspens

L’idée m’est venue de vous écrire l’épopée du TEC 1 suite à la FIV 1 du pourri mois de mai…. mais sans le suspense (pour vous) et après la guerre….comme lorsque vous découvrez une super série Tv 20 ans après tout le monde (six feet under est mon exemple du moment) et que vous avez toutes les saisons dispos ;)… Délicieux.

Plus sérieusement…..je ne publie ce billet qu’après la guerre. Pourquoi ?

Parce que mon premier essai post ponction en mai vous a fait franchir des montagnes russes émotionnelles et je ne vous parle pas des miennes et que je ne veux pas revivre ce moment là durant lequel j’avais de la peine pour moi, mon Hôm et tous ceux qui avaient été touchés par ce moment de bonheur suivi de la fin des haricots en à peine deux jours.

Je me souviens m’être promis de ne plus faire ça…. Alors vous allez me dire quelque chose du type « mais c’est le principe d’un blog cet échange sur nos réalités, nos joies comme nos peines… » et vous aurez raison.

Malgré cela, je fonctionne plus comme un éléphant qui s’éloigne et se cache pour mourir.
Ma plus grande difficulté est de demander/recevoir de l’aide.
Mon délit d’orgueil et d’immaturité est de toujours penser m’en sortir seule……
Et enfin, je ne supporte que très mal de focaliser l’attention sur moi malgré ce que plein de gens peuvent penser.

Voili voilou…

Alors tout a recommencé hier, lundi 09/09 avec l’appel du labo vers 14h…. « je vous appelle pour confirmer que nous allons dévitrifier un de vos embryons pour le TEC prévu demain. Je vous appellerai à 9h demain matin pour vous dire s’il a résisté et convenir de l’horaire du transfert. à demain. »

Blam!… grosse pression qui tombe sur mes épaules comme un coup de clim froide tombant du faux plafond d’un open space trop impersonnel… J’avais beau être au resto avec une amie, ça m’a propulsé à nouveau dans la peur et ses idées parasites de type « et si les embryons, un par un, ne tenaient pas le coup ? et si je devais direct repartir vers une FIV? et si….. » Bref, cet aspect que j’aime le moins chez moi et que j’ai tellement de mal à manager: ma tendance spontanée à l’anticipation anxieuse…..vous savez, cette foutue course en avant du cerveau qui vous balance en version accélérée toutes les possibilités, plutôt les bad ones, qui peuvent vous tomber sur le coin de la tronche dans une situation donnée.
Dans les années 80, les théories de management prônaient cette capacité des managers de tout anticiper, prévoir dans l’espoir le fantasme de tout contrôler… En fait, il en résulte assez souvent peu d’écoute et d’attention portée au moment présent, pas mal de stress et, en bonus, de l’eczéma ou autre pathologie nerveuse 😉
Je me soigne mais malgré tout, le diable étant dans les détails ou les moments de faiblesse, je me fait encore assez souvent avoir…….
Bon…..Le déjeuner s’est ensuite très bien terminé et je suis rentrée chez moi me jeter à corps perdu dans des tas de choses qui m’ont permis de ne pas penser…… les papiers à remplir pour le collège, les feuilles de soins à gérer, le dîner à préparer (sole au four et courgettes au curry, trop bon).
La soirée s’est bien déroulée mais, grâce aux hormones… je pleure, j’over-réagis, je suis plus dure, moins souple bref….. une bonne petite pmette qui se prépare à sa 2e tentative et se souvient dans tout son corps des secousses produites par la première….

Heureusement que mon environnement direct comprend et sait réagir en conséquence.

Mardi 10 matin:

à nouveau la boule au ventre en attendant le coup de fil du labo…. donc je range, je lis, je zappe d’une activité et d’une idée à une autre…. en résumé… aucun espace de calme dans ma caboche…. et le téléphone sonne, 5 mns avant 9h.

« Mme de l’Hôm? c’es le labo. Je vous confirme que nous avons dévitrifiée une paillette et que l’embryon a très bien résisté. Nous ferons le TEC comme prévu à 11h ce matin. N’oubliez pas Monsieur et vos pièces d’identité ».

Pffffuiiii….. je respire….. allez, une petite infusion coco/ananas, une bonne douche, 3 euphythoses et je file !

De retour at home….Le transfert s’est très bien déroulé… Si on fait abstraction du fait de se retrouver dans cette position tout à fait ridicule les pieds dans les étriers à attendre que vienne le toubib et son cathéter 😉
Sortis à midi, nous sommes ensuite partis déjeuner tous les deux, comme si de rien n’était même si l’émotion est à son comble dés que nos yeux se plongent les uns dans les autres….
Merci à la progestérone d’ailleurs….. Du vrai grand n’importe quoi sur les émotions …. Larmes faciles, exaspération explosive bref, je me déteste alors imaginez les autres 😉
Depuis, le ventre tire un peu, fatigue mais je ne vais pas commencer à noter toutes ces petites choses car la progestérone va me rendre dingue en me refilant par la même occasion tous les symptômes d’un beau début de grossesse…..!
La différence avec le transfert qui s’est fait post ponction c’est que je ne vais faire qu’une seule prise de sang et que malgré le fait que cet embryon soit un blasto (5jours de développement), je dois attendre 15 jours pour cela….. Bordal de marde…. Ça va être super long……..

Mercredi 11:
Une journée sans grands mouvements…… Je suis restée couchée quasi tout le temps en fait 🙂
Pas de douleurs à l’origine de cette oisiveté mais une fatigue écrasante qui m’a fait dormir plusieurs heures aujourd’hui…
En comparaison avec le premier transfert post ponction, celui ci est beaucoup moins pénible. Pour mémoire, mon corps avait pris cher pour la ponction et le transfert qui avait suivi était pris dans les échos de cette étape si mal vécue.
Je vois les pmettes avancer tout autour de moi et je suis très attentive mais….très discrète.

jeudi et vendredi 13

Mis à part les tensions dans le ventre et les jambes de type douleurs de règles accompagnées de petites pointes du côté des ovaires, rien ne peut indiquer une quelconque grossesse…. Pas de seins ayant commencé à se développer (en même temps, ça fait 40 ans que j’attends donc….), pas de nausées, pas trop d’envies de pisser la nuit bref, aucun rapport, pour le moment, avec l’essai 1 en Mai dernier.
Par contre, gros lumbago depuis hier et là, c’est beaucoup moins marrant.
Direction Osteo vendredi après midi…. à 2 km/h en mode « dos courbé, j’ai 80 ans »
L’Hom m’a massé, crèmes autorisées même dans un début éventuel de grossesse, j’ai un peu dormi et je me réveille ce vendredi 13 avec une douleur toujours présente…. Direction le canapé.

Week end du 14 /15 sept:

De belles nouvelles sur la blogosphère ….. Marinette et Titpouce, je pense tellement fort à vous que vos oreilles doivent siffler hardcore ;)))
Pour ma part, la suite du lumbago m’oblige à rester ultra posée, collée au canapé, pas bouger…
Le transfert a eu lieu il y a maintenant 5 jours et pas vraiment de signes forts sympathiques à se mettre sous la dent….. Un fond nauséeux depuis ce matin ? Mouais… L’Hom passe son temps a dire « peut être que ça a marché » et je passe mon temps à me préparer à l’inverse….. La claque a été si forte en juin que, même en sachant que JE DOIS positiver, mon mental a la trouille et pense naïvement pouvoir me préparer à un test négatif pour moins souffrir……….
J’ai eue la bonne idée de me blinder la semaine de déjeuners avec quelques uns de mes amis et je vais tout faire pour que cette attente interminable qui aura duré 15 jours avant la prise de sang passe le plus vite possible. En ce sens, me concentrer sur mes amis me permet de moins focaliser sur moi donc…. C’est parti pour une semaine en mode « bien accompagnée » 😉

Lundi 16:

Pas mal de temps passé à:

– reposer mon dos qui achève sa crise de lumbago
– contacter des agents immobiliers parce qu’on a la bonne idée de vouloir s’ installer en maison/jardin/piscine aux portes de Paris pour sept 2014 (ras le bol de tout ce stress ambiant, beaucoup de contraintes pour finalement une qualité de vie moyenne et coûteuse)
– faire des recherches sur les pompes à chaleur (lorsque je parvenais à rester focalisée sur autre chose que cette grossesse tant attendue)…… Ou j’avoue sur les expériences de TEC sans symptômes des internautes….

Pourquoi encore et toujours ce type de recherche ? Parce que l’expérience de ma FIV 1 de mai/juin est assez différente de ce TEC de septembre. En juin, après la ponction, tout mon intérieur était un territoire après la guerre et j’ai eu pas mal de sensations que je ne retrouve pas sur ce TEC trop…. tranquille.
Je suis à j7 post transfert mais pas de signes forts et bruyants…. Ça me donne la terrible sensation d’être « vide »……
Alors les expériences de ce type de situation sur internet sont légions et varient de « je n’ai eu aucun symptôme mais ma prise de sang était +++ » à « je n’ai eu aucun symptôme et ma prise de sang était — » …. Autant dire qu’à j’ai le champ de tous les possibles face à moi et que le temps qui coule lentement est une éternité.

Comme le dit Woody Allen

20130922-120405.jpg

Samedi et dimanche 21 sept:

J’ai terminée cette semaine de m…..par ? …….Un torticolis ! Super gâtée la fille après son transfert d’il y a maintenant douze jours…
Côté symptômes, c’est très différent du 1er essai de juin.
Quelques nausées, quelques tiraillements (sensations de règles à l’approche ), migraines et fatigue, mais surtout une humeur en mode dépressive et une dose d’optimisme proche du zéro.
Je ne parviens pas à être pleine de foi et de rêves sur ce coup là….. Trop peur de la chute je pense. J’ai beau intellectuellement savoir qu’il faudrait que, que je ne devrai pas, que ceci et cela…… mes émotions se refusent à se laisser porter trop haut, trop loin… C’est une grève totale.
Je pense que je suis punie par le lumbago et le torticolis pour cela….. 😉
Bref, un TEC qui va arriver au terme de son suspense dés mardi… et dont je tirerai les leçons très vite pour repartir en essai sur mon cycle d’octobre. Un troisième essai pour lequel nous réfléchissons à demander de transférer deux embryons…..
A suivre…. Merci à vous de me rejoindre maintenant à deux jours de la fin du film….. Ça va nous sembler tout speed maintenant 😉
Énormes pensées pour Marinette et tit’poucinette qui s’avancent elles aussi très vite vers la réponse de dame nature (c’est dingue la force avec laquelle j’y crois pour vous les filles !!) et douces et chaudes pensées pour biscotte et son ++ tombé ce week end comme une perle de rosée….

Protocole express

Vive le protocole en TEC…..:)
4 jours de Gonal avec des doses pour suricate puis ovitrelle pour déclencher l’ovulation (ce soir)….jeudi matin, démarrage de la partie que nous adorons toutes…. les ovules de progestérone 2 fois par jour….. Et enfin, transfert mardi matin.

Ça, c’est le plan.

Le fameux plan qui doit se dérouler comme ça parce que ça serait parfait.

C’est bien sur sans compter sur des embryons qui ne survivent pas à leur dévitrification (je sais, je me fais peur toute seule mais bon….. ça fait partie du domaine du possible)…

Mais je ne veux pas succomber à la tentation de la trouille… non… pas envie…. pas sur ce coup là.

La peur est la petite mort de l’esprit et je veux rester sereine au jour le jour tant que c’est encore possible… d’autres jours viendront et me submergeront de leurs doutes/joies/trouilles/larmes (ou pas).

Laissons cela à ces jours à venir qui n’existent pas encore.

Pour le moment, hauts les cœurs, on approche d’une nouvelle grande étape dans cette aventure !

top départ

Bon, le mail des infirmières est laconique

« Bonjour, vous commencez vos injections le 30.08 et ferez une prise de sang et une échographie le 02.09, je vous envoie l’ordonnance d’échographie par courrier,

cordialement,
les infirmières. »
mais pour toute Pmette qui se respecte, il y a de la poésie et même de l’euphorie (si, si…) dans ces quelques lignes 😉
C’est un petit protocole pour petit TEC de rentrée (je redeviens catholique pratiquante lorsque je pense à nos 4 blastos vitrifiés….) : quelques jours d’injections de Gonal en dose pour souris (75 UI), deux trois contrôles pour bien cibler l’ovulation et transfert estimé à mi septembre.
Quoi qu’il en soit, je vais tenter de me placer dans le courant, dans la vague, ne pas résister, observer et accueillir du mieux possible ce qui va se présenter à notre porte dans ce nouvel essai…. les peurs (mais la peur n’évite pas le danger), les doutes, la tristesse (si elle doit revenir) et les rêves… essayer d’accueillir tous ces menteurs d’un même front pour ne conserver que le réel du moment présent…. wouaouh… tout un programme……
Image

Céline 2.0

Je n’ai rien écrit depuis deux mois.

Un silence volontaire, comme une retraite hors du monde.

J’ai pourtant:
– lus tous vos billets (pleuré, ris, espéré, rêvé, attendu …)
– vécu / traversé mon 40e anniversaire (je ne me suis jamais sentie aussi épanouie et…..jamais aussi triste du temps qui passe dorénavant si vite… sur ma vie…. sur mon corps et mes espoirs)
– remis à plat mon régime alimentaire ( je suis combative, c’est déjà ça….)
– Et reperdus 3,5 kgs par là même (yessss!)
– fait du sport (21h de vélib en juillet + un peu de gainage 😉
– préparées mes vacances (Algarve, soleil et poissons grillés)
– bichonnés mon Hôm et ma princesse

– vus mes zamis ( pas seulement tous ensemble mais surtout un par un, pour profiter de partager un peu plus en profondeur)

– profité de nos sublimes vacances ( graaaaaaaave)
– fait des photos de ces maisons/bâtiments en ruines que j’aime tant ( je me demande ce qui me touche tant dans ces lieux….. C’est dingue ….)

et …… chaque fois que j’ai eue l’envie / le besoin d’écrire, je laissai passer un moment (quelques heures/jours) et mon sujet prenait du plomb dans l’aile/de la maturité (selon les cas).

En résumé, j’ai voulu écrire sur:
– mes 40 ans et la difficulté de les accepter……euh non…. On verra ça quand je les aurait vraiment acceptés …..
– la solitude au cours du parcours de la PMA….. Euh non…… Ça démarrait en apitoiement et, après avoir laissé dormir un peu ce sujet, j’ai compris que (malheureusement), cette solitude et ce décalage entre ceux qui sont/ont été en PMA et le reste du monde est….. normal, s’explique et se comprend finalement aisément/malheureusement.

Bref.

Des sujets de colère, d’amertume, d’aigritude (ok, invention de mot) de pmette que je laissais volontairement choir quelques heures ou jours pour les reprendre et me rendre compte …. qu’ils avaient évolué…… et moi aussi au passage.

….. Durant tout ce temps là, je me rendais compte que je ne pouvais pas m’apitoyer au regard de ce que vous traversiez les unes et les autres…. (La vache de p…t… de marde …. la blogosphère a connu des expériences d’une rare intensité cet été….) Ou encore je réalisais la petitesse de certaines de mes certitudes …..

Mais à choisir…..écrire en mode rage, colère, envie et/ou amertume ??? Et ben…… à chaque fois, j’ai choisi de plutôt ne pas écrire mais d’attendre (au passage, ça ne me ressemble pas du tout: je suis plutôt impatiente, pulsionnelle et sanguine normalement).

Mais, malgré tout…. Attendre….. Juste laisser le temps et la prise de recul faire leur office. Ce qui m’a conduit à ce long silence.

Vous êtes d’ailleurs quelques unes a m’y avoir sacrément aidé….. Vos expériences de ces deux derniers mois m’ont tellement touchée/traversée/assagie et permis de + écouter, de – parler…. Marinette, Tit’pouce, dame lapin, kaellie, plume, petit hérisson, ti punch………. Vous avez vécu tellement de choses ces dernières semaines…. Qui suis je à côté de toutes vos émotions ?

Comme le dit le proverbe arabe, celui qui écoute est beaucoup plus riche que celui qui parle.

C’est donc une version 2.0 de Céline qui fait sa rentrée et démarre son 2ème essai en mode TEC.

Attention, ne nous méprenons pas….. Cette version 2.0 aura encore (au choix ou même de façon cumulative):
– mal
– peur
– des doutes
– de l’espoir

et toutes ces émotions que vous connaissez toutes et tous si bien….. mais on ne revient pas identique de chacun de ses voyages….

J’attends dorénavant le J1 de ma 2ème tentative et je retrouve ma plume dans l’effervescence de ces moments où tout redémarre, où tout est, à nouveau, possible….où l’excitation a le droit / le devoir de reprendre de la place et où les yeux pétillent d’y croire à nouveau !

Céline reprend le mic’ et essaiera donc d’être à la hauteur de chacune de ses copinautes et de l’enjeu pour lequel nous nous battons toutes.

Énormes bises, je suis ravie de vous retrouver by the way 😉

20130820-230200.jpg

Tout va bien….

Le temps m’a semblé si long pour arriver à ce rdv du vendredi 28/06….. rappelez vous….. « finalement, on se demande s’il n’y a pas un risque de fibrome sous muqueux qui viendrait mettre à mal vos possibilités de grossesse…. »

Ce propos zen et rassurant, c’était ma gynéco au détour du debrief de mon 1er transfert soldé par une grossesse non évolutive…. Sur le moment, ma seule priorité était de repartir au plus vite vers un nouveau transfert… puis dans les heures qui ont suivi et après avoir lu tout ce qu’internet possède comme études randomisées/articles/forums/etc sur le sujet des fibromes, j’avais fini par comprendre qu’il y avait là matière à prioriser les événements…

First: vérifier, par une hystéroscopie, que mon utérus n’est pas équipé d’un fibrome (les sous muqueux sont les pires) le rendant hostile à toute colonisation par un petit d’Hôm.

Dans le même temps: booker un rdv avec le chirurgien qui sera chargé de me retirer cette incongruité venue se loger en moi, dans le nid, et augmentant follement le risque de fausses couche. Je ne vous le précise pas ici mais il était alors hors de question que j’attende au delà du mois de juillet pour ça….

Bien sur, j’ai alors du renoncer à mon transfert prévu sur ce cycle de fin juin début juillet mais je n’imaginais pas repartir dans cette aventure déjà pleine d’embûches avec cette épée de Damoclès au dessus de ma tête….

Et finalement, le jour de l’hystéroscopie est enfin arrivé….. l’enjeu était tel que j’en avais occulté toute peur et toute tension concernant les modalités même de l’examen…. sans compter que plein de copinautes m’avaient rassurée donc je me rendais, ce vendredi matin au cabinet d’une super gynéco toute douce et bienveillante d’un pas rapide et motivé.

S’il y avait une mauvaise nouvelle à encaisser, je voulais qu’elle arrive vite, pour m’y confronter rapidement et me mettre en mode « solution ». J’avais déjà imaginé toutes les situations possibles, de la plus cool à la pire….. et bien sur, totalement anxieuse, je pensai surtout au pire (internet regorge des pires histoires aussi sur ce sujet donc….)

Bon, je dois l’avouer, le passage du col a été difficile… et toute la délicatesse dans laquelle j’évoluai depuis mon entrée dans le cabinet s’est vaporisée dans une phrase du style « oh putain la vache !!!!……. ça fait super mal !!!…. »

Bon, il y a celles pour qui tout se passe bien et il y a moi.

Mon utérus ne supporte pas ce genre de pratiques douteuses qui consistent à se faire filmer le cœur du terrier magique (spéciale dédicace à Dame Lapin) comme si de rien n’était.

J’ai des réactions assez fortes dans ce genre de situation.

Je l’avais déjà constaté lors de mon Hystérosalpingographie: malaise, maintenue allongée pendant 30 mns, calmant …

Tout ça avait été confirmé par la ponction: malaise et baisses de tension jusqu’à tomber dans les pommes ….

Pour le coup, il s’agissait vendredi de ne pas s’hyper ventiler, de respirer le plus normalement possible, de se détendre et de rester allongée… La gynéco l’a super bien compris, m’a touchée délicatement la jambe pendant qu’elle m »expliquait ce qu’il se passait à l’écran…. le premier, le seul geste affectueux de la part du corps médical de toute ma PMA…

Finalement, j’omet l’essentiel…. le noël avant l’heure, le feu d’artifice intérieur BREF….. « votre utérus est normal, tout rose, aucune altération….. si vous avez un fibrome, il n’est pas visible, probablement à l’arrière et ne déforme pas la cavité utérine. Tout va bien ! »

En résumé, je n’ai plus qu’à annuler le rdv avec le chirurgien, annuler toutes mes angoisses de l’ordre de « c’est de ma faute, mon utérus fout la merde, je ne peux plus faire de BB etc.. etc » et me préparer pour la suite !!!!

Encore allongée et toujours les pieds dans les étriers pendant que la gynéco tapait le sublime compte rendu de cet examen, je me suis vue les mains jointes au dessus du visage, un sourire béat et les larmes au bord des yeux à remercier le plafond de cette excellente nouvelle…..!

Oui….. c’est dire si ce vilain intermède m’avait chahutée…..

La suite dont je rêve, la voici:

j’appelle demain matin ma gynéco et je lui propose que l’on fasse un transfert sur cycle naturel…. si ce transfert ne fonctionnait pas, je pars en vacances et je démarre un transfert avec Gonal et ovitrelle fin août ….

La suite telle qu’elle devrait finalement arriver?

J’appelle demain et propose un transfert sur cycle naturel que ma gynéco refuse en prétextant que l’on ne peut pas le faire dans le même cycle que l’hystéroscopie…. je sais que c’est faux mais je ne pourrai pas forcer ce transfert donc..vu que l’on part début août, on ne pourra pas tenter de transfert sur mon cycle de fin juillet donc……. je devrai attendre fin août pour repartir dans l’aventure du traitement (plus léger) et du stress de l’attente…. mais je le ferai avec toute une armée de Pmettes alors j’y vais les yeux fermés et le cœur solide !

Pourquoi vous me sentez malgré tout cela maussade et tristouille ?

Parce que mon 40e anniversaire approche à pas de géant et que je pense depuis plusieurs jours à vous écrire un billet sur « mes 40 ans, la PMA et mes amis » qui me fend le cœur rien que d’y penser….

Un gros bisous d’anniversaire à Marinette qui vient de souffler ses 39 bougies……  Une grosse pensée pour 28 jours et des bananes qui doit furieusement compter les jours…. Des bises de tendresse et de paix pour titpouce …. je pense beaucoup à toi ces jours ci… et toute mon affection à l’ensemble de la belle communauté qui est réunie cette année autour du même rêve…

Image

En mode « Gestion de projet » ….

Dans la gestion de projet, la gestion du temps et du respect des jalons est une des grandes difficultés à laquelle tous les chefs de projet sont confrontés….. les ressources bougent, diminuent, certaines périodes sont plus propices que d’autres, il y a des effets d’embouteillages et de fréquents changements de propriétés etc….

Je « gère » actuellement notre démarche de PMA en mode projet dans lequel je tente de paralléliser le plus de choses possibles…. là où les toubibs ont plutôt tendance à nous faire progresser en mode séquentiel… je m’explique:

Avec l’Hôm, nous avons le sentiment que nos interlocuteurs dans le cadre de la PMA n’ont pas été très efficients en matière de gestion du temps…. ils abordent souvent les choses en les traitant les unes après les autres, comme des séquences devant se succéder alors qu’il est parfois possible d’avoir des actions parallèles qui permettent de perdre moins de temps.

Vous allez vous dire « ça y est, elle a craqué….. elle se met à vouloir manager tout ça, elle fonce la tête la première, on la perd…….. »

Pourquoi je parle d’efficacité ici ? pourquoi je parle de « perte de temps » ? parce que l’on m’a assez répété qu’au vu de « mon âge », le temps jouait contre nous et qu’il ne fallait justement pas perdre de temps… Ok… alors je me mets en mode projet et on va essayer d’optimiser tout ça…..

Face à la découverte de ce vilain fibrome possiblement aussi puissant qu’un stérilet naturel, l’Hôm et moi avons pas mal cogité… La vie nous conduira peut être à refaire l’expérience douloureuse d’un début de grossesse non évolutive mais au moins, ça ne sera pas à cause de ce fucking fibrome….On a décidé de lui faire la peau et de gérer notre prochaine tentative avec la plus grande efficacité possible.

Voila le plan de bataille finalisé cet après midi après point téléphonique avec ma gynéco et les infirmières du centre de PMA:

Ma gynéco est d’accord avec mon analyse; il vaut mieux privilégier le diagnostic sur le fibrome puis, dans la foulée, l’intervention pour le déloger plutôt que gâcher possiblement une tentative de transfert d’embryon.
Elle m’a aussi dit qu’il n’y avait pas de transfert dans le même cycle que l’hystéroscopie donc si je fais l’examen, je ne peux pas faire le transfert début juillet.
Ok…. choisir c’est renoncer….
Partant du principe que j’ai rdv pour l’hystéroscopie vendredi prochain (28.06), elle m’a donné les coordonnées d’un chirurgien qui pourrait faire l’intervention, à contacter pour organiser ça dans son planning.
Je viens de poser un rdv avec lui le 05.07 à 16h15 (youpi, le jour de mon 40e anniversaire……) avec mes résultats d’hystéroscopie.
Il faudra ensuite que je puisse voir un anesthésiste + planifier l’intervention avant le 05.08…. C’est la 1ere zone d’ombre pour le moment au tableau… de ce point de vue là, je demanderai à la gynéco qui va me faire l’hystéroscopie vendredi prochain si elle a une solution plus sûre, plus rapide pour mettre en place cette intervention sur juillet…. si ses pistes semblent plus speed, j’irai vers là…
En parallèle, j’ai aussi contactées les infirmières du centre de PMA pour annuler le TEC de ce mois ci et conserver mon dossier + traitement pour un TEC sur mon cycle de fin Août et (enfin, un peu de chance….) elles sont ok.
Le J1 de démarrage de mes règles aura lieu autour du 19.08, elles seront là donc je les appelle et début du Gonal à notre retour de vacances le 25.08 …. aucune perte de temps 😉 pour un transfert autour du 09.09….
La 2e variable, la 2e zone d’incertitude concerne mon cycle….Si mes cycles bougent en juillet et août et que mes règles arrivent plus tôt…. on est dans la merde… et je devrai alors rentrer avant ma petite famille, commencer le Gonal seule et faire le 1er contrôle avant leur retour….je ne peux pas faire ça à l’étranger.. mais c’est ça ou bien encore perdre un mois……
Qui a dit que ça serait simple……?

Dilemne et complexité

Me voici de retour après quelques journées de silence, de digestion et de préparation de la suite…..

Le silence était nécessaire…. j’avais besoin de faire passer du temps sur notre plaie, sans parler……. les larmes viennent trop vite quand la douleur est récente et je n’aime pas montrer mes larmes. Seul l’Hôm les connait, les voit arriver (mon nez qui se pince, ma gorge se serre, et mes yeux qui crient « help… »… Seul l’Hôm peut les stopper, son épaule a pris un taux d’humidité hors du commun au cours du week-end 😉

La digestion fait partie du process ….cette phase là n’est jamais très longue chez moi…et juste après, c’est la phase d’attaque, de mise en place et d’action, ma préférée, la plus simple en fait …..

Dans cette phase de mise en oeuvre, nous avions donc rdv avec notre gynéco hier midi.

L’objectif était unique, simple et non négociable (pffffff… morte de rire……. comme si on avait le pouvoir sur la situation …): « je veux faire une nouvelle tentative avant de partir en vacances en Août ».

Ouais ouais ouais…….Sauf que…….. c’était sans prévoir l’imprévisible:  un invité a fait son apparition dans mon utérus pendant la période de stimulation….. un invité de ceux que le physio ne laisserait pas entrer si on était en boîte…. un fucking fibrôme….

Définition: « le fibrome, ou myome, est une sorte de boule dure et blanche, de diamètre variable qui se forme à partir de muscle utérin. Il s’agit d’une tumeur fréquente et bénigne qui n’a rien avoir avec un cancer. Dans la grande majorité des cas, il n’entraîne aucun symptôme. »

Le mien, mon nouvel ami, fait 8 mm…. une petite balle de 8 mm….. autant dire que ça n’est pas un fibrome de compét’… mais sa particularité c’est de faire partie du type de fibrome hyper casse-c. lorsque l’on souhaite être enceinte….. c’est un fibrome sous muqueux…..et, je vous le donne en mille……. »des fausses couches précoces peuvent survenir si le fibrome est localisé à l’intérieur de la cavité utérine (myome sous muqueux). Des contractions utérines peuvent aussi survenir, nécessitant un repos ou un traitement médical, voire une hospitalisation en cas de risque d’accouchement prématuré. » Ces infos sont issues des échos faites pendant le stimulation mais dont l’objectif n’est pas et ne peut pas être de diagnostiquer un fibrôme.

La gynéco m’a dit que je pouvais faire un 2e essai sans attendre, les fibromes n’ayant pas systématiquement de conséquences fâcheuses et le mien devant encore être précisément diagnostiqué lors d’une hystéroscopie…. Là…. je me met en « pause »…….Pour rappel, lors de la mise en place de mon dossier de PMA, j’ai du réaliser une Hystérosalpingographie (truc de fou à écrire et à dire…) et l’examen m’a fait faire un joli malaise….. donc dès que j’entends « hystéro-truc », je commence à me sentir mal……. mais l’hystéroscopie est beaucoup moins « intrusive » et consiste juste à glisser une mini caméra dans l’utérus permettant un diagnostic plus rapide et plus fin que l’échographie… à l’échographie, le doute sur un fibrome peut venir d’une image « construite » par la machine…. seule l’hystéroscopie permettra d’affirmer:

1) l’existence de ce fibrome

2) sa taille

3) des préconisations pour la suite (retrait, etc)

Je suis vachement motivée par l’opération (sou anesthésie générale, sortie dans la journée) car les rares études qui existent sur le sujet (trouvées cette nuit sur internet, je suis une forcenée….) indiquent quand même des taux de grossesse après myomectomie (retrait chirurgical du fibrome) progressant à 43,3% contre 27, 2% en cas de fibrome sous-muqueux…. je suis doublement motivée car si ce fibrome reste en moi, j’aurai toujours peur, si le TEC fonctionne, de faire une fausse couche, même tardive……

Pfffuuuuuuuuuuuuuiiiiiiiiii……… ça semblait simple hier midi avant le rdv……. du coup, c’est devenu très complexe en deux minutes……..

Marylin doute 2

J’ai décidé, en accord avec ma gynéco, de partir pour un TEC quand même sur fin juin début juillet… le traitement (hyper light, ça va me faire des vacances) commencerait le 25.06 pour un transfert autour du 09.07, prise de sang le 19.07 et…. verdict….

J’ai déposé mon dossier aux infirmières qui ont failli refuser de planifier sur fin juin, trop chargées…… mais après discussion sans pression, elles ont fini par me dire « bon, on enregistre votre dossier mais c’est exceptionnel….. »….. je dois quand même rappeler ce matin pour confirmation……

EDIT:

Grâce à Titine ci dessous dans les comments, je viens de booker un rdv d’hystéroscopie pour le 28.06 en cabinet de gynéco privé……  cela devrait nous donner des infos permettant le maintien ou non du TEC dont la mini stimulation aura à peine débutée…. si le fibrome est 1) confirmé 2) véritablement gênant pour une grossesse, je pense que je ferai des pieds et des mains pour booker l’opération à la place du TEC sur Juillet…… et redémarrer les TCE à la rentrée….ça laisse pas mal d’espoir non ?………………….

Devenons des pros du transfert d’embryons vitrifiés….

Ce lundi matin, orages (o désespoir, blague pourrie) sur Paris… tempête et déluge s’abattent sur mes épaules blasées pendant que je vais faire ma 3e prise de sang… celle qui va constater l’échec de notre 1er transfert issu de notre FIV IMSI du mois de Mai.

le square du temple fait la gueule

On dit souvent que le climat a une forte influence sur l’état d’esprit des individus mais là, en l’occurrence, j’ai l’impression que c’est mon univers intérieur qui se lit dans le ciel……. je le trouve assez en cohérence avec mes états d’âme du week end…..

o

(O)rage et désespoir de cet échec m’ont conduit à pleurer pendant près de 24h (ah oui, moi je fais vraiment pas les trucs à moitié)…. Du coup, j’ai une migraine de science fiction qui s’est installée depuis samedi et qu me tient chaud, jour et nuit….. les doliprane 1000 ont beau être devenus mes meilleurs amis, elle ne part pas… et j’ai l’intuition qu’elle va s’installer jusqu’à ce que mes régles viennent tout nettoyer sur leur passage… en mode napalm…… pour que le ciel puisse s’éclaircir et laisser place à nouveau au soleil, à l’espoir.

La suite pour semble être un TEV (transfert d’embryons vitrifiés). Rappelez vous: suite à la ponction 5 ovules avaient été fécondés et poussés jusqu’à J5. Après mon transfert de l’un d’eux, les 4 autres ont été vitrifiés.

Il est donc grand temps de faire un billet qui va rassembler toutes mes trouvailles sur le sujet et vous imaginez à quel point je me suis mise à chercher des infos à ce sujet comme une brute histoire de dépasser ma tristesse…..

Alors première précision sur le processus de la vitrification des embryons:

La vitrification des embryons est une technique de congélation ultra-rapide (azote) qui garantit un taux de survie de 9 embryons sur 10 comparativement à la congélation lente classique qui a des taux de survie plus proche de 40%.

Quels sont les protocoles en matière de TEC/TEV (source Fivfrance.com)?

En premier lieu, un bilan préalable d’évaluation de l’endomètre est indiqué pour le succès de l’implantation. En fonction de ce bilan, le clinicien pourra opter pour l’une des solutions suivantes :
aCycles spontanés : Si la patiente présente des cycles naturels de bonne qualité, il est possible, sans traitement particulier de suivre l’évolution du cycle afin de bien contrôler l’évolution et la qualité du follicule obtenu naturellement.
aCycles Stimulés : Dans certaines conditions on pourra effectuer une légère stimulation ovarienne avec déclenchement programmée de l’ovulation et contrôle de l’aspect de l’utérus.
aCycles substitués (ou artificiels) : Dans Ce dernier cas de figure, en l’absence de cycle, on pourra créer un cycle artificiel en 2 temps, en utilisant l’estradiol et la progestérone associés souvent à des traitements de complémentation (agoniste, HCG,) ,

Le transfert s’effectuera généralement en fonction de l’âge des embryons de J3 à J5 après le déclenchement de l’ovulation selon le niveau de maturité de l’embryon.

Le premier avantage est qu’il s’agit d’un protocole normalement plus léger que celui de la FIV… et quand je me souviens à quel point « la ponction m’a tuer », je suis plutôt contente d’avoir cette période de 1 ou plusieurs transferts avant de devoir éventuellement penser à nouveau à un protocole complet de FIV…..

Le second avantage est qu’au vu de la simplicité du protocole et de ses effets collatéraux moindres pour la femme, plusieurs transferts très rapprochés peuvent être mis en oeuvre si les embryons survivent à leur dévitrification… et ça, c’est plutôt carrément top car ma gynéco m’avait dit il y a quelques mois que nous devrions attendre au moins 2 mois avant de réitérer une nouvelle FIV si la 1ere échouait…

Voila.

Nous devons maintenant attendre cet après midi pour avoir ma gynéco au téléphone et lui demander la mise en place asap de ce TEC…………………….. je prie pour que l’on puisse faire au moins un essai avant les vacances…..

ÉDIT:
Rdv mercredi 19/06 à 12h avec notre Gynéco pour faire le point sur notre FIV et l’essai en TEC à venir.