Sortir de la bulle

Louis dort.
Il est là, repus, écrasé par la suavité de son sommeil.
Je baigne avec lui dans cette lumière douce qui filtre les persiennes baissées.
C’est un moment suspendu, calme comme je n’en connais pas d’autres.
Je suis débordée de lenteur, de paix et je pourrai même m’endormir assise sur ce fauteuil.
C’est un de ces innombrables moments dans lesquels j’ai vécus ces 5 derniers mois depuis sa naissance.
Routine et rituels, éclats de rire et grognements de fatigue…. Vivre ces instants qui se répètent chaque jour m’a protégé de la vie du dehors, de la question de mon rôle social au delà de celui de mère et de femme aimante.
J’ai vécus volontairement dans cette bulle pleine d’amour pendant ces 5 mois et je sens maintenant la fin de ce cycle approcher.
Candidate sur un poste dont le projet m’a (enfin) intéressée, je vais participer à mon 3ème et dernier entretien ce soir avec un des élus de la ville concernée par ce projet.
J’en ai mal au ventre.
Ça gueule là dedans à l’idée de laisser Louis avec une autre.
Ça se déchire et ça saigne en imaginant ce premier matin où je tournerai les talons…. Le laissant <del>l’abandonnant</del> derrière moi.
Je pleure par anticipation et je voudrai que ces instants ne s’arrêtent finalement jamais.
Puis je me souviens, parvenant à m’extirper de ma crise egocentrée, que je ne suis pas irremplaçable et que surtout, Louis va profiter pleinement de ces prochains changements. Il va grandir à travers cette nouvelle étape de notre vie à tous.
Alors je souris et je regarde, là dehors…. ce moment s’avance… je vais devoir aller me préparer.
Je pense à ce 3ème entretien, me dit que je suis prête…..
Alors….. Advienne que devra ce soir !
IMG_1450-0

4 réflexions sur “Sortir de la bulle

  1. Bonjour! Tout ira bien, il fera peut être un la tête à ton retour, quelques temps, tu prendras ton mal en patience. Tu lui diras à quel point c’est important pour toi, que tu aimes ce travail. Que c’est important pour lui d’avoir une maman épanouie aussi professionnellement. Donc que c’est bien pour tout le monde. Il comprendra. Nous avons eu toi et moi nos bébés en même temps presque. J’ai repris le travail à ses trois mois. Depuis quelques jours il ne boude plus. Certains soirs ont été difficiles. Maintenant la vie reprend son cours. Le weekend est un enchantement. La semaine est emplie de challenges. Pro et perso. Tout ira bien.

  2. certainement pas applicable à tous, evidemment, mais j’etais tres affectée par son boudage flagrant. J’ai demandé conseil autour de moi. Une technique a marché : ne pas l’ignorer lui, biensur, mais essayer de se convaincre que ce n’est pas grave, parler avec lui comme si de rien n »etait. Pas dramatiser. Ok, c’est dur, je le concede. Mais ca marche pas mal…je lui parle, lui dit que je comprends qu’il soit faché, mais que je l’aime par dessus tout et pour toujours. Parfois, il plonge son regard dans le mien et me sourit…parfois sciemment il tourne la tete…Et sourit largement à son père. Le weekend est beni…Encore une chose, on a instauré un rituel le matin. A son lever, il semble ne pas se souvenir que c’est un jour de semaine…donc c’est LE moment pour échanger avec lui…la je passe une petite heure rien qu »avec lui…ensuite, ca se corse quand il comprend la suite…Mais cette heure la, elle est à nous!
    Bon courage
    PS : Certains pedopsy encouragent le contact de l’enfant avec d’autres, que les soins puissent etre délégués, il parait que c’est important pour l’enfant…je crois qu’ils ont raison…il apprend l’autonomie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s