Voeux

Constat au détour de la crise de la quarantaine (ma part masculine): Écrire fait partie de ce que j’aime le plus.
ET
Comme toutes les pmettes grimpées dans le train j’ai eue cette sensation d’être en cavale après un braquage,
ET
Comme beaucoup, j’ai eue cette peur de dingues impossible à éradiquer et pour moi, ça a duré toute la grossesse.
Pour tout vous dire de cette déraison, je me disais même que la surdité n’étant pas détectable lors des échos qui étaient juste parfaites, notre fils serait sourd… Bien perchée l’ex pmette…..
Finalement une pmette surtout habituée à dealer avec les mauvaises nouvelles, les coups du sort et même si je ne lâche jamais rien (pmette version pitbull), j’ai des bleus malgré tout, je souffre et je pleure bref, on se bats mais bordel qu’est ce que l’on encaisse aussi..
ENFIN en cette fin d’année Et comme de nombreuses pmettes passées du côté de la maman comblée, je me suis interrogée sur l’intérêt de ce blog aujourd’hui.

Et j’y reviens: j’adore écrire.

Ce blog est un souffle, un cri parfois et de temps en temps un fou rire.
Cet espace est pas mal lu, suivi, fouillé et je me rends compte qu’il conserve l’utilité que je rêvais de lui donner en l’inaugurant il y moins de deux ans: être utile aussi à d’autres.
Car il est la preuve irréductible que la Pma fonctionne dans des situations assez mal barrées : lui oats et moi > 40 ans = < 17% de chance de succès
Et rien que pour l'espoir qu'il autorise à chacun et chacune, il restera actif encore en 2015.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/4bd/52547250/files/2015/01/img_0849.jpg
Bien sur, des news de notre étoile y apparaîtront car notre fils est la finalité de toute cette lutte, de toutes ces épreuves et je compte bien lui offrir la version reliée de cette belle histoire dont il est le héros un de ces jours…
J’espère que rien de tout cela ne sera blessant pour les couples qui se battent encore aujourd’hui….. J’espère que ces parcours ayant aboutis à ce rêve que nous partageons tous n’apporteront que de l’espoir et pas trop d’amertume. Mais même si c’est le cas, je comprendrai et je ne le prendrai pas trop pour nous qui ne serions alors que de modestes surfaces de transfert de douleurs et de peine.
J’ai été fataliste avant de me relever, j’ai cru ne jamais arrêter de pleurer et aujourd’hui je sèche les larmes d’un enfant qui a parfois du mal à s’endormir …. Voilà mon souhait le plus cher pour l’année 2015: je souhaite que vos larmes ne coulent plus si ce n’est du bonheur de rencontrer votre enfant, je souhaite que votre prochaine fiv /iac soit un total succès, je souhaite continuer à voir se réduire la liste des galérien(ne)s dont je lis les blogs depuis 2013….. Bref, je vous souhaite à toutes et tous (on ne vous oublie pas messieurs) une formidable fin de parcours du combattant, l’arrivée de votre train perso et tout le bonheur possible.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/4bd/52547250/files/2015/01/img_0850.jpg