Ayé !!!

Bon, j’ai vécue une journée en enfer que je vous raconterai plus tard dans les détails mais pour le moment…… Le plus important….. Louis est né à 00h14 ce 4 septembre….. Notre anniversaire à l’hom et à moi……
À très vite pour les détails

Contractions… En direct de mon accouchement, la suite ;)

Ok…. J’ai les joues toutes rouges, je contracte assez régulièrement et j’ai démarrée ma gestion de la douleur comme vue dans mes (supers) cours de préparation à la naissance.
First, l’homéopathie pour calmer les émotions mais accompagner l’efficacité du travail (gelsemium + caulophyllum)
Just after, quand la tempête commence à monter, respirer la prépa d’huiles essentielles en expirant ensuite pour balancer la douleur en mode « sors de ce corps »…
Et toujours répéter rituellement pendant le temps que dure la contraction les 8 mots/comportements qui soutiennent:

– Je rétroversion mon bassin (moins mal)
– J’ouvre les yeux, je fixe qqchose (ne pas s’enfermer dans la bulle de sa douleur)
– J’écoute l’Hom me parler ou de la musique
– J’inspire, je snife ma préparation à base d’huile d’amande douce + gavé d’huiles essentielles anti douleurs ( je vous mail la compo à faire préparer par votre pharmacien si vous demandez)… Elle se snife ET s’utilise en massage sur les zones douloureuses (utile pour des t’as d’autres douleurs hors accouchement d’ailleurs)
– je souffle, j’expire comme pour plaquer la douleur au sol
– je pense à Louis (oui, c’est son futur prénom, comme le grand père de l’Hom) , main posée sur le haut de l’utérus, je le rassure
– je pense au massage dans mon dos
– je m’enracine, je ne résiste pas, j’accompagne la douleur qui est là pour nous aider, lui et moi, à nous rejoindre dans le même monde 😉

Ça peut avoir l’air compliqué mais c’est simple à intégrer et très utile…. Depuis le début de ce billet, je me suis interrompue une petite dizaine de fois pour gérer des contractions en appliquant tout ça et, en imaginant même que ça ne soit que placebo, la sensation de prise en main de la situation et la concentration sur ces étapes permet de traverser vachement bien la douleur donc… Je prends ! 😉
Voilà…….
À tout à l’heure pour la suite !

IMG_9318.PNG

Un déclenchement, ça peut être long….

Je viens d’être installée dans une chambre qui va permettre que je déjeune (dej de diabétique, voir la photo) et que j’attende la pose du tampon déclencheur / les contractions / la rupture de la poche des eaux bref un début de travail…..
Avec maintenant un petit peu de recul,
je n’ai que trois angoisses (c’est tout… Tranquille…morte de rire…)
– qu’il se retourne à nouveau parce qu’il arrive à le faire sans bruit…. Preuve, entre hier soir et ce matin….
– que le déclenchement dure des plombes….. Fort probable, j’ai l’impression que mon utérus est un coffre fort…
– que je me farcisse une épisiotomie de malade mental avec un accouchement acrobatique again…. Remember, comme il y a 15 ans….

Bon…… Me voilà partie en mode « anticipation anxieuse »…. Le truc inutile qui te pourri la vie, te file du stress, des réactions physiologiques de toute sorte bref, le côté obscur de la force du mental…
Entre temps, j’ai eu droit à un petit dej auquel j’ai ajoutée ma pâte à tartiner pour diabétiques (super bonne!!)… Un peu de réconfort……
Je vais prendre mon protocole homeo, me caler dans ce lit avec vue sur la défense là bas au loin où tout plein de fourmis ouvrières s’activent dans la plus grande ignorance de ce que je vais vivre aujourd’hui 😉
Bordel comment c’est possible ! ;))

Objectif numéro 1: me poser 😉 et patienter…… Le 3ème homme de ma vie est en route 😉 !!!

IMG_9313.JPG

Update :)

Il est blagueur…..
À nouveau la tête en bas, je reste pour être déclenchée……
Le long concert du monitoring est lancé…… Tout va commencer par la pose d’un « tampon » sur le col sensé déclencher le travail…. Ça peut durer 24h…… Et on peut même être obligés d’en réinstaller un demain pour une nouvelle série de 24h si le premier n’a pas fonctionné….
A suivre donc…… Bises à tous et toutes !!

IMG_9312.JPG