« l’éternité c’est long, surtout vers la fin »… Woody Allen

J’abuse, je sais… mais je n’ai jamais été patiente et même à 41 ans, je ne m’améliore pas tant que ça.
La décision du staff de la mater est tombée aujourd’hui:

« pas de raison objective de déclencher votre accouchement. Le poids de votre BB est normal (estimé à 3,4 kgs il y a 1 semaine…. normal…..), vous allez bien donc on se revoit en consultation et, si votre col évolue, on déclenchera peut être avant le terme ».

Voilà.

C’était un message laissé sur mon répondeur et je ne suis finalement pas étonnée.
Un son intérieur me dicte de faire confiance et un petit diable me sussure que la première fois, on m’avait aussi laissé aller à terme et … ben 4,5 kgs, ça a eu du mal à passer quand même…..

Les souvenirs et la tension, la peur remontent et j’essaie de les manager comme je peux….

« La peur est la petite mort de l’esprit » disait Paul Atréides dans Dune…. alors j’essaie de lui intimer l’ordre de foutre le camp et j’argumente:

– je suis bien préparée , mes cours étaient géniaux
– je suis consciente de mon corps et du travail qu’il va devoir réaliser
– je me suis massé le périnée deux fois par jour deux minutes à chaque fois et, selon les avis experts, il est prêt à travailler en souplesse (huile Prânarom à démarrer au début du 8e mois)
– je nage tous les jours 30 mns (entraînement avant la course de fond de l’accouchement)
– je bois deux à trois tisanes de feuilles de framboisier (préparation du col)
– je fais la sieste quand je peux, je rassemble mes forces
– mon sac de salle de travail/naissance contient l’huile anti douleur + le package homéo pour le jour j et les consignes pour l’Hôm favorisant un travail plus serein et une meilleure gestion de la douleur

Bref, je ne pourrais pas mieux me préparer donc… je ne peux/veux pas autoriser la présence de la peur et l’anticipation anxieuse.

Les trois options pour le D DAY sont donc les suivantes:

– Le petit d’Hôm décide tout seul et débarque et ça, ça peut arriver à tout moment… je suis à 38 SA donc hors prématurité
– mon col bouge d’ici la semaine prochaine (il commençait à s’ouvrir et à se raccourcir à la consultation de mardi) et peut être que je serai déclenchée pour la semaine qui fêterait la 11e année de notre rencontre avec l’Hôm (ça serait super symbolique comme date anniversaire)
– mon coffre à BB reste fermé et…. je vais à terme et ma fille jubile car son frère arriverait pour le jour de sa fête (le 10/09, Ste Inès)

Quelle que soit donc l’option, je ne vois que du positif et je me conditionne à rester dans cet état d’esprit…

Warhol_Waiting

Bises et à très bientôt pour le dernier épisode qui clôturera cette formidable saison 🙂 !!!

Allez, last photo, 9ème mois

IMG_9274.JPG

Je peux arrêter à peu près le décompte du poids total pris pendant cette grossesse : 11 kgs ;))))

J’ai carrément envie de remercier le diabète gestationnel de m’avoir obligé à autant de mesure et de rigueur…. Je ne veux même pas imaginer où j’en serai arrivée sans cette démarche de vigilance alimentaire.

Vivement mardi que les sages femmes me disent si oui ou non l’accouchement sera déclenché la semaine suivante !!!

J’hallucine, on y est !!!……

Téléphone portable et altération de la qualité du sperme, c’est prouvé …

Ce que nous dit notre intuition depuis longtemps commence enfin à faire l’objet d’études (et commence peut être aussi à percer le voile imposé par les lobbys…)… à lire très vite par vous Messieurs 🙂

Association de patients de l'AMP et de personnes infertiles.

De plus en plus d’études mentionnent les ondes transportées par les téléphones portables comme ayant un impact délétère sur la qualité du sperme, et qui semblent être une cause parmi d’autres acteurs environnementaux d’infertilité masculine.

Plusieurs articles, ICI, ICI et ICI, ont repris les résultats d’une méta-analyse d’études portant sur le sujet. Il s’agissait de regrouper les résultats de diverses études, afin que la nombre de variables et le nombre d’individus concernés soient suffisamment importants pour être significatifs.

Au vu des seuils d'(in)fertilité, la baisse de qualité du sperme identifiée peut suffire à faire basculer un homme à la frontière de la fourchette basse de l’infertilité dans celle ci. L’impact du téléphone portable rangé dans la poche du pantalon n’est donc pas à exclure, notamment en ce qui concerne l’un des 3 paramètres mesurés lors des spermogramme : l’aspect morphologique.

Le résumé de l’étude en anglais est ICI

View original post 1 mots de plus

Bon ben….

Une journée de plus dans la vie trépidante de la fin de grossesse…
Derniers cours de préparation à la naissance sur les suites de couches, la contraception et le baby blues. Pas très réjouissant mais furieusement important à aborder, partager et de supers infos utiles et pertinentes pour gérer ces étapes difficiles de l’après….
Un long passage ensuite à la maternité pour mon dernier rdv de suivi avec la sage femme (un bijou souriant et chaleureux…quelle lumière…) et l’échographe qui s’est évertué à prendre les mesures lui permettant d’estimer poids et évolution du bb à ce terme de 37 SA.
Les nouvelles sont bonnes car le petit d’Hôm va très bien, son coeur pète le feu et il est bien placé, ready to take off 🙂
La question du poids nous concerne autant lui que moi donc voici les news:

Grâce au suivi et aux règles alimentaires que je respecte comme une brute, je stabilise ma prise de poids à +11 kgs avec les félicitations du staff de l’hopital 😉
Pour rappel, lors de ma 1ere grossesse il y a 15 ans, j’avais pris 25 kgs et ma fille pesait 4,5 kgs…. un diabète gestationnel non détecté, non suivi pas géré.
Concernant le petit d’Hôm, il était à 2 kgs lors de l’écho de la 32e SA et il est aujourd’hui estimé à 3,4 kgs… donc lui grossit bien, pas de souci 😉

Sur cette constatation, l’échographe a estimé bon de prévoir un déclenchement à 39SA soit… d’ici une quizaine de jours !!!

Rien de sur pour le moment, donc à se voir confirmer après la réunion du staff et surement lors de mon prochain rdv avec les sages femmes du suivi de diabète que je revois mardi après midi.

Quoi qu’il en soit, nous commençons à gentiment prévenir autour de nous que les visites à la mater seront volontairement limitées à la famille proche soit 6 personnes et que nous ne gérerons pas de visites à domicile avant une à deux semaines minimum.

Objectif: ne pas revivre ce que j’ai vécu lors de mon 1er accouchement zt qui semble être le cas pour beaucoup d’entre nous: des matinées réveillée très tôt à la maternité par l’ensemble des intervenants (et ils sont nombreux), tranquille mais crevée entre 12h et 2 et… débordée de visites tous les après midi!
Résultat: Moi = crevée, ma « rencontre » avec ma fille repoussée et un niveau de stress au plafond.
Nous en avons longuement parlé aussi en cours de préparation avec la super sage femme qui nous a accompagné et elle est catégorique: réservez vous ces journées, ces moments, trouvez d’abord votre premier équilibre et ensuite, seulement ensuite, pensez aux autres.
Ceux qui vous aiment comprendront.

Je suis d’accord et le cadre commence à se poser… les parents de l’Hôm sont prévenus et semblent comprendre la démarche, je vais me charger de ma mère et de ma soeur puis, après la naissance, un SMS sera adressé aux proches amis et membres de la famille pour leur expliquer que nous prendrons grand plaisir à les voir d’ici quelques temps, après que les 1ers jours/semaines de bouleversement soient passés.

Voilà.

J’espère que cette volonté sera comprise…. j’en ai grand besoin en fait.

Je vous bise toutes/tous et je reviens dès que l’arrivée de notre petit garçon se précise !

Aujourd’hui, 2 articles ;)

Le premier, celui-çi, est un article court vous proposant un lien vers un doc, quoique assez ancien, mais que je trouve très utile pour les pmettes montées dans le train et confrontées à leurs prises de sang aux variables prétendument anormales.
De nombreuses variables bougent + que la norme lorsque l’on est enceinte et avoir ce type de doc peut éviter le coup de fil angoissé à son gynéco (je parle d’expérience) lorsque vous recevez un résultat qui vous inquiète, en gras et clairement hors normes indiquées par le labo en tout petit à coté 🙂
http://www.gyneweb.fr/sources/obstetrique/andem/chap4.htm
La partie la plus intéressante est le tableau du bas concernant les modifications des constantes biologiques au cours de la grossesse.

Je reviens en fin de journée avec un article qui va faire le point, l’état des lieux, sur lon futur accouchement, ses conditions (placement du BB pas encore très net à cette heure çi donc écho cet après midi) bref, de l’actu à 8 mois et 1 semaine !!

A tout à l’heure et bonne journée à vous toutes: celles qui redémarrent un protocole, celles qui sont tout juste montées dans le train et celles qui ne vont pas tarder à arriver à la fin de ce premier voyage !!

Bilans actualisés de l’Infertilité

Un récapitulatif plein de précisions concernant les examens à faire en démarrage de parcours PMA…. utile et bien documenté, je conseille à tous ceux qui se lancent dans le grand 8 !

Association de patients de l'AMP et de personnes infertiles.

Bilans actualisés de l’Infertilité

(2011)

imagesCAWKR9DM

Mahrianne, membre  BAMP nous a proposé un article  complet quant aux examens à réalisés en AMP,  des conseils pratiques, des explications quant aux examens et  leurs importances.

Je vous propose en complément, un article suite à une intervention de :

Ph. Merviel, E. Lourdel, R. Cabry, M. Brzakowski, V. Boulard, F. Brasseur, A. Devaux, H. Copin, Centre d’AMP, Pôle Femme-Mère-Enfant, CHU Amiens

lors des journées JTA datant de 2011, sur ce même sujet.

Il est intéressant de voir l’avis médical,  sachant que nous ne sommes pas égaux sur les examens réalisés dans le parcours AMP, et qu’une liste d’examens, propre à tous les centres devraient être établie, afin d’éviter des erreurs et surtout de perdre notre temps si précieux ….. mais cela pourrait être une question de coût envers la société ?

  • Le bilan de base d’une infertilité comprend
  1. le dosage de la FSH, de l’œstradiol, de…

View original post 3 413 mots de plus