Sortie de la caverne #14SA

C’était il y a 1 mois et 1/2…. Un mois et demi sans un mot.

En PMA, je me suis souvent préparée aux échecs mais curieusement, pas vraiment à la réussite… et depuis cette formidable nouvelle du jour de Noël, je suis entrée dans un état de peur panique que je n’avais pas imaginé avant qu’il me tombe sur le coin de la tronche….

Une peur permanente de perdre ce qu’il nous coûte tant de voir arriver un jour…. car ne pas y arriver est une douleur.. mais perdre après avoir touché le but est encore bien au delà de ce que j’avais imaginé… La peur constante que, vu mon grand âge, rien ne se passe correctement et que Dame Nature nous fasse descendre aussi vite de notre nuage qu’elle nous y a fait monter… La peur permanente de la fausse couche….et me voilà comptant les heures, les jours et guettant le moindre signe pouvant étayer mon inquiétude… Comme le dit « la fille » dans son super guide à l’usage des infertiles, je n’achetais plus que du PQ blanc car la vérification d’éventuelles traces de sang est permanente (et démultipliée puisque, enceinte, je passe plusieurs heures par jours aux wc)… Peur à chaque douleur dans le bas ventre, peur à chaque « signe » dans mon environnement et j’ai été servie de ce coté là notamment par toutes mes séries préférées (je ne vais pas vous spoiler, les noms vous seront épargnés) qui m’ont toutes offert des épisodes où l’une des héroïnes faisait … une fausse couche… trois séries d’affilée dans la même semaine…. incroyable….. comme si l’univers essayait de m’aider à comprendre que j’étais la suivante sur la liste et que je devais m’y préparer…

Bref, peur irrationnelle et peur incontrôlable qui, en plus, me faisait culpabiliser car mon statut de Pmette « victorieuse » semblait m’interdire de ne pas être que joie et sérénité….

Mon silence était donc du à cette situation, ce désert que je savais devoir traverser seule.

Image

Et la traversée s’est achevée (pour cette première partie), le 18 Février lors de l’échographie faite au cours de la 11e semaine.

Je suis arrivée pétrifiée de trouille dans le cabinet de l’échographe que j’avais rencontrée pour la 1ere fois il y a exactement 1 an, au démarrage de mon premier protocole de FIV.

Je suis arrivée dans la salle d’attente avec l’Hôm (lui, presque serein) et mon esprit luttant pour se débarrasser de toutes les terribles idées qui l’assaillaient depuis plusieurs semaines et qui étaient là arrivées à leur paroxysme: « et si tout s’était arretté ? et si on détectait une épaisseur de nuque anormale ? et si………. » Bref… tout y est passé et j’ai bien cru que j’allais faire une syncope en m’installant sur la table d’examen.

L’échographe a bien compris que j’avais besoin d’être rassurée et elle a commencé immédiatement son examen……

Incroyable… Il (ou elle) est là…. de profil, sage et posé au creux de moi…. l’échographe nous rassure de suite sur la nuque: « 1 mm d’épaisseur c’est plus que bien, pas de souci de coté là »…

Elle nous dit qu’il faut qu’elle profite de son immobilisme parce que ça ne devrait pas durer et, après quelques autres mesures, en effet, le bébé se met en mouvements…. Magique. J’étais débordée de bonheur et de réassurance…. il (ou elle) est là…. en vie, en mouvements au creux de moi et il semble que tout soit nickel….. L’Hôm hallucine…. il dévore l’image des yeux, le sourire aux lévres et nous nous regardons, muets de ce miracle, n’ayant pas le quart des mots qui’l faudrait pour décrire ce que nous ressentons.. Il est réel…. il se développe et je peux arréter de flipper à mort…. je sens que je souris et que je respire à nouveau… je suis alors dans un havre de paix que je pensai juste inaccessible…. et l’échographe prend son temps, mesure et nous montre tout ce qu’elle peut: estomac, vessie, cerveau, mains, pieds, jambes, bras, tout y passe…. et elle conclut en nous disant qu’il n’y a, selon elle, aucune inquiétude à avoir concernant dorénavant une fausse couche éventuelle et concernant le risque de trisomie…

Elle me prescrit la prise de sang des marqueurs sériques à faire dans les deux jours et nous sortons après avoir emmenées toutes les photos de notre petit(e) d’Hôm sur une clé USB….

J’ai passé la meilleure soirée depuis des mois après cela…. enfin autorisée à respirer un peu…. j’en avais oublié jusqu’à la définition….. 

Image

 

Depuis, pas beaucoup d’éléments nouveaux mais un état de grossesse beaucoup plus assumé et surtout la capacité à se projeter avec ce bébé…. que je m’interdisais avant cette magnifique échographie….. 

Depuis, je revis, je vais nager et je commence le yoga prénatal la semaine prochaine.

J’ai beaucoup moins peur…. parfois quelques pointes de stress refont surface mais l’Hôm trouve les mots, prend ma main, pose la sienne sur mon ventre et, je parviens à retrouver mon calme.

Merci de votre présence pendant cette longue période de silence…. merci de vos doux commentaires pendant cette attente…

Toutes mes pensées à celles qui attendent encore de monter dans le train…. je serai votre soutien indéféctible durant toutes les étapes….

Tout un bouquet de pensées vont à celles qui ont souffert ces derniers mois…. et une vague de pensée émue pour celles qui voient enfin le bout du tunnel….

à très vite pour la suite……