Dans le train…..

Nous venons de récupérer le résultat de la 3ème prise de sang……. 720 Ui……. Plus que doublé cette fois ci…… Nous venons de monter dans le train…….. Scotchés à notre feuille de résultats…. Abasourdis et trop heureux………..
Je sais que les jours qui vont s’avancer me réservent encore des épreuves, des doutes, des frayeurs………
Je sais aussi que je dois profiter de cette journée de bonheur après laquelle nous courrons depuis des années.
Je pense que ce taux est aussi du en partie à chacune de vos pensées, de vos prières et de vos moments de soutien (et j’en ai eu besoin ces dernières heures……)
Je vous remercie milles fois…….. Je ne sais pas comment je serai arrivée jusqu’à là sans vous, sans déconner.

Allez…….3,2,1, se détendre………….

Comme un air de déjà vu

Comment je me sens ce matin ?
Écrasée sous des tonnes de fatalité….
En larmes dés que je pense à ce qui pourrait bien être en train de se passer….
Comme un air de déjà vu….. Une accroche positive, quelques symptômes qui tiennent en éveil puis, rapidement, la décrue des symptômes, le taux qui déraille et la crue des larmes….
Je me sens mal et je ne peux pas parvenir à croire que tout va bien….. J’ai beau lire que le taux et son doublement ne sont qu’une norme et que tout peux se dérouler positivement, mon intuition me hurle que tout est en train (again) de s’écrouler……..
J’ai l’impression d’être dans un shaker émotionnel dans lequel j’ai versé des larmes de joie le soir de Noël et des larmes de tristesse à peine deux jours après……
Comme si le bonheur simple du début d’une grossesse nous était refusé, la simplicité d’un taux positif vérifié par prise de sang ne pouvait jamais suffire dans notre cas…… Pas le droit de kiffer, pas le droit d’y croire, pas le droit de se projeter avec ce BB… Et toute la culpabilité du monde à penser que je rends l’Hom heureux quelques heures pour que mon corps pourri lui reprenne ce bonheur de courte durée……..
Aucun exemple positif ne parvient à me sortir de ce marais dans lequel je patauge et me noie depuis hier soir…… Aucune leçon de morale ne me permettra de redresser la barre avant demain…. Aucune injonction du type « il faut y croire! » n’a droit de cité dans mon être……
Il ne me reste qu’à attendre (morte de rire, c’est pas comme si on ne faisait que ça)……
Je voudrai que l’on m’assomme jusqu’au résultat de demain ….. dont j’ai trop peur de déjà connaître l’issue.

Alors…..

J’avais décidé d’attendre (si la 1ere prise de sang était positive bien sur) et de ne m’exprimer qu’à partir de la 2e prise de sang…. pour éviter l’état dépressif du mois de Juin dernier lorsque mon taux à la 1ere prise de sang avait été positif et que le second s’était effondré…..comme mon moral et mon coeur, brisé en milles morceaux.

J’ai même menti à certaines d’entre vous qui sont rapidement revenues vers moi dès mardi soir….. alors que nous avions le 1er résultat….

positif avec un taux de 201 Ui…………………………………………………. nous étions le 24 décembre, l’esprit de Noêl était bel et bien là, dans ce papier imprimé depuis le serveur du labo……

201…… c’était beaucoup plus que la 1ere fois qui avait atteint le plafond de 49…. pour tomber brutalement dès le surlendemain à 22 et s’évanouir en fumée et en larmes..

L’Hôm et moi étions tous fous ce mardi soir avec ce petit bout de papier qui représente tellement pour tous ceux et celles comme nous lancés dans ce périple.

Quelques symptômes étaient là pour accompagner cette euphorie: seins sensibles, état nauséeux depusi deux jours…..bref le bonheur total.

Je me revois dire à l’Hôm : « je suis trop contente, j’ai la nausée » (la folie s’empare de chaque pmette lorsqu’il est question de grossesse potentielle…nous rêvons d’avoir ces inconfortables symptômes…)…

Nous étions fous heureux mais malgré tout, en souvenir post traumatique de l’effondrement de mon taux à la 2e prise de sang de juin dernier, nous avons décidé de rester prudents et d’attendre la suite.

Alors Oui, maman, hania, marie laure, flavie et julien, les filles, je vous ai menti…. persuadée que je pourrai soit partager un taux qui aurait doublé ce jeudi soir soit vous annoncer que, malheureusement, comme la 1ere fois, la grossesse n’avait pas évoluée et s’était arrêtée…

Sauf que j’avais oublié qu’il pouvait exister une zone de gris entre le noir et le blanc…. une zone bien pourrie d’incertitude qui ne permet ni de se réjouir, ni de totalement déprimer….

C’est la zone grise que je viens de découvrir en ouvrant le résultat de ma deuxième prise de sang…

338…………………………….

C’est un taux qui a progressé MAIS qui n’a pas doublé comme le demande la norme habituelle……

Et là, je suis en mode flippe/tendue/incapable de me raisonner…… « ça y est, ça c’est arrêté et le taux ne va plus progresser. »

Je décide d’appeler ma gynéco…. en congés jusqu’au 2/01.

Je regarde sur Google….. et j’ai tout et son contraire…… bref.

Je connais la réponse.

Il faudra attendre la 3e prise de sang pour commencer à en penser quelque chose…….

48h de stress de folie en +……………….

Merci à toutes celles qui peuvent m’éclairer sur cette zone de gris………………… 

Pour le moment, j’ai juste le sentiment d’être coincée entre deux mondes…… le paradis et l’enfer à peu de choses près…..

Finalement….

Appel du labo ce matin à 9h:
Dr Bio: « Alors vous devez venir pour votre transfert à 11h »
Moi: « Ah, super, et combien reste t’il d’embryons ce matin (J3) ? »
Dr Bio: « venez à 11h et on expliquera tout, vous aurez même droit à une photo »
………
Pour qui elle me prend Dr Bio ??? Une enfant à qui on doit donner une sucette après son rdv chez le médecin ?…….
……….
Et puis c’est quoi cette conversation flippante ?
« Venez et on vous expliquera tout « …..Vous l’aurez compris, vous commencez à me connaître, les 2 prochaines heures allaient me permettre de me convaincre du scénario catastrophe: il n’y en a plus qu’un.

Et j’avais beau me répéter tel un mantra:

j’étais quand même bien persuadée que le pire était (encore) devant moi….

Arrivés avec l’Hom au centre de PMA mon 1er réflexe est de chercher ma copine de ponction dans la salle d’attente…. Pas là… Mael, si tu me lis, donne des nouvelles, je pense à toi…
On s’annonce aux infirmières, on se pose et on fait ce que l’on fait le mieux (surtout le +) en PMA, on attend.

L’infirmière vient nous chercher et nous installe dans la 1ere pièce d’examen/transfert … La seule que l’on n’avait pas encore investie de nos parties (hautement médicalisées) de jambes en l’air.
« Chic, ça y est chéri, je crois qu’on les as toutes visitées les pièces pour les transferts…. »
L’infirmière m’explique tout bien comme si c’était ma première fois, très pro, très « processus Qualité ».
Je m’installe en respectant leurs consignes, comme d’hab: « gardez le haut enlevez le bas, couvrez vous avec l’alèse, les biologistes et le Dr arrivent dans quelques minutes. »
Bordal…. Les minutes durent des heures……. Finalement et je suis super contente, c’est le Dr L, chef du service de PMA, qui entre avec la gentille assistante de Dr Bio….
Ça n’est pas le Dr blagueur habituel qui va me faire mon transfert, c’est le grand chef…. je ne sais toujours rien à ce moment là mais déjà, c’est mieux….
Et ils nous expliquent:
« Nous allons vous transférer 2 embryons J3 à 8 cellules, le troisième doit rester en culture au labo… On ne sait pas encore s’il va tenir le coup, on pourra vous dire ça lundi. »
Moi:  » mais il y en avait un très beau et deux autres moins bien…. Je ne comprends pas… »
Dr L:« ça arrive souvent au passage du J3; les embryons passent alors un stade où c’est leur propre matériel génétique qui doit leur permettre d’avancer et on en perd beaucoup à cette étape là…. Le votre n’est pas encore perdu mais sa belle croissance du début s’est ralentie donc on en saura plus lundi, s’il tient jusqu’à J5 et donc à ce moment là, il pourra être vitrifié »

Finalement, c’est donc un transfert double de J3 et c’est ce que l’on souhaitait, les blastos n’ayant rien donné pour nous….
Le transfert est fait, en douceur et avec beaucoup d’attentions de la part de Dr L…
Je suis contente.
La déception et la tristesse/rage sont derrière nous, place à l’espoir…..

Nous restons quelques instants avec Dr L à échanger sur le retard français comparé à son voisin espagnol par exemple ou (pire encore) américain…. Il reste discuter avec nous, aucune condescendance, une vraie passion pour ce qu’il fait et beaucoup de lucidité sur le retard exponentiel de la france dans le domaine de la PMA.
Cet échange m’a permis de rester allongée une petite vingtaine de minutes….l’infirmière repasse nous donner les ordonnances pour les prises de sang dont la 1ère est à faire……. Le 24 décembre….. (à votre avis, on a demandé quoi pour Noël ?)

 

Elle nous donne ensuite l’ordonnance pour réaliser l’écho du 1er mois de grossesse si les trois prises de sang successives sont dans les normes…. Je me mords la lèvre pour ne pas lui dire « oh, écoutez, gardez la celle ci, on n’est jamais allés aussi loin…. » mais je retiens mon humour à deux balles et je prends tous les papiers Maintenant c’est retour maison…

Après un repas avec l’hom et un repos de milieu de journée, je file chez l’acupuncteur qui me barde d’aiguilles pour à peu près tout ce qui peut aider la nidation de ces deux embryons( diminuer la contractilité de mon utérus, lâcher prise face à l’attente qui démarre etc.)

Il m’a demandé de rester au chaud, bien zen jusqu’à mardi…. je n’ai que deux trois trucs à faire d’ici là, on va y aller tout doux…

Il est adorable « ne portez pas, ne toussez pas! »

Avant de le quitter, je lu parle de changer de centre et on convient que je contacte de sa part le Dr C de la Muette pour aller le rencontrer au plus tôt… Et voilà, Je rentre maintenant tout doucement et je vais démarrer ma phase « couvade » trankillou…..

Je vous bise toutes et tous très fort….

Je ne ressortirai de mon mutisme qu’au moment des résultats ou pour commenter vos billets….. à très vite !

 

En direct du labo de la vie

Appel de Dr Bio à l’instant;
Il reste toujours 3 embryons et on a parlé « stratégie ».
Elle m’explique très gentiment que deux des trois sont beaucoup moins réguliers que le 1er qui est très beau.
Elle me dit qu’elle ne pense pas en conserver par vitrification et me demande si un transfert frais de 2 n’est pas trop pour nous….
Je lui dit que les blastos n’ont pas donné grand chose sur moi et que l’on en a discuté avec l’Hom: on souhaite un transfert double frais à J3 donc … Demain !
Elle m’a dit qu’elle préférait attendre de voir comment ils évoluaient demain matin et elle me rappelle pour que l’on se décide……
Ok, à demain matin Dr Bio…..

20131212-101203.jpg
Et nous voilà repartis en mode attente…. 2 mns d’action pour 23h58 d’attente/jour….. C’est ça la PMA…..
Alors je ne vous cache pas que depuis hier et l’annonce de notre nombre d’embryons, je suis très déçue et très triste….. J’ai beaucoup dormi hier pour éviter de penser, de pleurer….
Après en avoir longtemps parlé hier soir avec l’Hom et avoir pris ma dose de câlins, la nuit a fait son œuvre et ce matin, je suis beaucoup plus dans l’acceptation….

20131212-102602.jpg
Du coup, je suis prête à faire ce transfert sans aucun embryon vitrifié, no back up…..
Je changerai de centre de PMA si une FIV 3 doit être réalisée…. Mon super acupuncteur m’a parlé d’un Dr de la Muette vers qui il pensait nous adresser si besoin….Cette FIV 2, si elle n’aboutit pas, aura été trop décevante et je suis persuadée de pouvoir faire mieux….
Pour le moment, gardons nos forces et nos espoirs sur ces embryons et voyons ce que Dame nature nous a réservé…..
À demain pour la suite des aventures en direct du labo de la vie….

Les FIV se suivent et ne se ressemblent pas

Appel du labo il y a 15 mns:
Sur les 6 ovules, seuls 3 sont à cette heure ci fécondés……
Wouaou…… Heureusement que je n’ai pas trop souffert sinon j’aurai encore plus la rage…..
Reste à voir combien d’embryons sont victorieux des jours prochains…..
La vache….. Je sens que la FIV 3 n’est pas si loin……
Je sais bien ce que vous allez me dire…. et c’est ce que je dirai à n’importe quelle Pmette dans la même situation : « attends de voir ce que donnent ces 3 embryons, ce sont peut être eux qui vont devenir de formidables BB….  » et vous auriez raison.
Mais la rage et la déception sont pour le moment prédominants ….
Je rêvais de futurs doubles transferts et je n’en ferai, au mieux, qu’un seul……
Alors je vais après avoir digéré ça faire ce que je conseillerai à toute Pmette : garder tout l’espoir possible pour ces embryons, croire plus fort que ma rage à la suite de cette FIV…..

20131211-133659.jpg

The P(onction) day, part 2

Trop de trucs à raconter après cette 2ème ponction !!!:)
Déjà, avant de monter au bloc, grosse discussion avec Pmette 2 qui est arrivée dans la chambre quelques instants après moi.
Elle va faire sa deuxième ponction aussi et en local pour la 2ème fois.
Elle appréhende un peu mais elle est super sympa et on rigole bien 😉
Le brancardier arrive: c’est pour moi 🙂
On descend pour remonter au bloc au 3ème étage…. On rigole bien tous les deux et je fais des blagues sur le parcours semé d’obstacles….
Arrivée dans la salle où toutes les personnes attendant leur interventions sont installées, je suis présentée à la très jeune infirmière en troisième année qui me demande si elle peut s’entraîner me faire la perfusion….. Oh le stress…. Une élève va me piquer et son superviseur lui fout la pression…. Je la sens stresser à bloc…. et je sens que je vais jongler…..
Finalement, en dehors du temps qu’elle met à installer tout le matos et le sang que j’y perds, tout se passe assez bien et je tente de la rassurer…. Le métier va rentrer au fur et mesure….. Elle sourit…
L’infirmier qui la supervise chante un vieux tube de Wham, c’est mon nouveau meilleur ami….;)
Puis les infirmières du bloc viennent se présenter à moi et on part pour le bloc…. La pression monte et je me répète la phrase clé de mon cd de méditation/auto hypnose « 3,2,1, se détendre….. »
Installée sur la table d’intervention, on me sangle les chevilles, on me pose les bras en croix et l’anesthésiste me pose le
masque à oxygène…. Et c’est parti. Dans les vapes….
J’ai le sentiment de me réveiller à peine 5 mns plus tard, super lucide: ma première question est : « alors ? Combien ? »
« Entre 5 et 6 madame »…..
« Super…. Vous avez bien bossé, merci beaucoup…. » (je suis en mode coach de personnel hospitalier aujourd’hui)
Retour dans la salle de réveil, bien réveillée, on prend ma tension, mon rythme cardiaque et on me remonte dans la chambre…. Et voilà.
L’Hom est là, presque surpris de me voir revenir aussi vite.
Je ne lui dit rien sur le résultat…..

20131210-115117.jpg

L’infirmière arrive, reprend ma tension, je vais vachement mieux que la première fois, presque aucune douleur et surtout, je me sens super bien, opérationnelle….
Elle me montre l’intérieur de sa main sur laquelle elle a écrit le résultat: 6 ovules

20131210-115516.jpg

Oulala que je suis contente….. C’est pas l’Amérique mais franchement, je suis rassurée et c’est un de plus que la première fois donc….. pour le moment je vais juste kiffer !
J’attends que l’anesthésiste passe pour valider ma sortie et retour home pour se poser avec l’Hom ……. Avant d’avoir des infos demain après-midi sur les éventuels embryons qui sauront se frayer un chemin vers la vie !!!!
Je vous bises toutes et tous pour votre soutien et vos pensées dés ce matin tôt…..

The P(onction) day (part 1)

Bon…… La méditation m’a posée quelques heures hier soir mais j’ai passé une nuit de M….
Je pense avoir (mal) dormi trois quatre heures….
Résultat, je suis presque euphorique ce matin (c’est la trouille combinée à la fatigue, cocktail euphorisant) !
Pas de petit dej pour ma pomme…. À jeun depuis minuit….. Ça c’est un des moments les plus durs pour moi…. pas de petit dej….. Ouais, je sais, j’ai vraiment des problèmes de riche ce matin 😉
Nous partons, l’Hom, la fille et moi dans le même métro à 7h35…. La fille va au collège à trois stations de mon centre de PMA.
Arrivés pile à l’heure du rdv, nous sommes les premiers accueillis et installés dans la chambre double: une autre Pmette devrait donc me rejoindre dans cette folle matinée.

20131210-082531.jpg

Ma douche à la betadine faite, je m’installe dans mon lit, sage, en mode « bonne élève » qui attend son tour….. Même pas (trop) peur…..

Une rencontre au top !

Samedi 7 Décembre, le (tout jeune) collectif BAMP! organisait sa 1ere rencontre parisienne et nous y étions avec l’Hôm !

Comme finalement beaucoup dans la salle, nous sommes venus à 2 et comme surement beaucoup dans la salle, nou savions pas mal de timidité et d’appréhension en passant le pas du 46 rue Montorgueil à 13h45…

Mais dès ce petit moment de timidité franchi, je vois Irouwen et je sais que je suis arrivée au bon endroit 🙂

EN récupérant mon badge et celui de l’Hôm, je vois notre Dame Lapin nationale et Sieur Biquet que je retrouve comme si, finalement, on avait pris un verre ensemble quelques jours auparavant !

Quelle drôle de situation quand on y pense (et nous y avons tous pensé, d’où la timidité): se retrouvent dans cette salle des couples concernés par leur infertilité, ce qui n’est déjà pas simple à partager en temps normal (pudeur, intimité liée au sujet etc.) mais se retrouvent aussi dans cette salle des bloggeuses qui se suivent, se lisent, se soutiennent depuis des mois voir plus pour certaines…. et vous le savez comme moi, suivre le blog d’une Pmette, c’est vivre avec elle à toutes heures son intime désir d’enfant, ses galères physiques de traitement, ses peurs et ses angoisses, ses joies pour celles qui ont réussi mais surtout plus souvent ses peines, ses larmes et ses moments de désespoir….
Et ce sont des moments habituellement réservés aux (très) proches, aux amis…..

Dans la PMA, les (très) proches, les amis sont parfois (souvent pour certaines d’entres nous) largués ou absents de cette aventure, de cette épreuve.

J’en ai déjà parlé sur le blog, il est tellement difficile de comprendre ce que nous traversons lorsque nous n’avons pas vécue cette expérience que beaucoup nous écoutent, certains avec beaucoup d’amitié et d’affection (ma liste est longue sur ce coup là, j’ai de la chance) mais pour beaucoup de Pmettes, reste souvent le goût amer de l’incompréhension voir du jugement.

Donc les liens créés via les blogs sont très puissants, très forts indépendamment de toute « réalité » dans le monde physique.

Pour moi, rencontrer Irouwen dont les larmes ont (plusieurs fois) tirées les miennes était un moment très émouvant. Je ne lui ai pas dit mais elle a beaucoup compté par ses mots dans le démarrage de mon propre parcours.

Rencontrer Dame Lapin était comme rencontrer une ancienne copine de classe…. d’ailleurs, j’étais bavarde en classe au collège et là, ce samedi, ça ne s’était pas arrangé 😉

Dame Lapin, merci de toute la douceur que je sentais déjà au travers de tes écrits et que j’ai pu voir dans tes yeux :). Nos routes sont très voisines même si nos âges sont très différents (la maso)…. quelle que soit la suite, je serai là pour toi, je le sais.

Rencontrer Marinette était irréel car nos chemins ont longtemps été parallèles et j’ai suivi avec frénésie sa route qui l’a conduite à aujourd’hui enfin  être l’une d’entre nous pour lesquelles la grossesse est au bout de la route 🙂

La rencontre avec le collectif était presque tout aussi émouvant pour d’autres raisons:

j’ai grandi et travaillé de nombreuses années dans le secteur associatif.

J’ai participé à créer des structures et j’ai longtemps occupé les fonctions de directrice d’associations à caractère social dans le domaine de l’insertion professionnelle ou encore celle du médico-social.

Participer à la naissance d’un collectif est toujours très émouvant pour moi car, malgré ce que les fondateurs pensent souvent à ce moment là (débordés, sous l’eau, passionnés et démarrant des tonnes de projets en parallèle, avec peu ou pas de moyens, stressés et pleins de trac) , ce sont souvent les instants les plus riches et les plus passionnants dans la vie d’une association.

Je trouve le boulot abattu par les Dames du Bureau franchement impressionnant… et le boulot à venir est monstre mais terriblement passionnant car (et je ne sais pas si ceux et celles présents ont ressenti ça aussi) le collectif est le seul existant rassemblant des couples infertiles (en dehors des assocs très spécialisées sur telle ou telle problématique, type Maya).

J’ai eue l’impression de partager l’ouverture d’un chemin en pleine forêt amazonienne et je sais que je ferai partie de cette aventure… je ne sais juste pas encore comment 🙂

Voilà…..

Je vais filer me changer les idées en déjeunant avec deux amis ce midi et je rentrerai ensuite faire une ultime séance de méditation avant de me préparer pour The D Day tomorrow…. Ponction day 🙂

Je vous bise toutes et tous !!!!!