Explicit lyrics….

J’ai hésité une semaine avant d’éditer ce billet….. Une semaine à revenir sur ma toute récente expérience avec une sage femme ostéopathe et une semaine à peser le « pour » et le « contre » de faire un article à ce sujet… La pudeur m’a retenue durant tous ces jours…
Pourquoi me direz-vous ? C’est vrai…. il y a un avant PMA et un après PMA pour tout ce qui concerne la pudeur et la façon dont on peut parler de son intimité, de ses chairs et de la façon dont les intervenants médicaux se succèdent dans notre terrier magique, entre nos cuisses….. 

La PMA nous conduit à tenter de maximiser nos chances de succès et, de fil en aiguille (comme le disent et le vivent toutes les Pmettes), j’ai le sentiment que la moitié de ce que compte Paris en médecins a regardé sous ma jupe.

Du coup, lorsque mon acupuncteur m’a conseillé de prendre rdv chez une sage femme ostéopathe pour qu’elle me dise si « tout était bien en place », je ne me suis pas méfiée….. je n’ai pas eu d’idées préconcues concernant la prise ne charge dont j’allais faire l’objet.

Et heureusement, sinon je pense que j’aurai mal dormi avant mon rdv.

Que les – de 18 ans s’éloignent….

parental advisory

je vais vous raconter ça pour partager mon expérience, pour celles qui chercheront de l’info à ce sujet (peut-être ne devraient elles pas savoir…. au risque de prendre peur…), pour celles et ceux qui se sont toujours demandé ce qu’il pouvait se passer dans ce type de rdv BREF, je le raconte pour faire avancer notre culture commune….et en oubliant que mon égo en a pris pour son grade ce jour là…

Depuis, qu’est ce que j’en rigole 😉

Pour rappel des épisodes précédents, j’ai complété le staff médical autour de moi pour la FIV 2e du nom puisque un acupuncteur et une endocrinologue tentent d’améliorer mon pauvre état de femme de 40 ans essayant de faire un nouvel enfant…

L’acupuncteur m’ayant conseillé de faire un bilan de l’état de ma « matrice » (utérus, trompes, ovaires) d’un point de vue ostéo, il m’a confiée à une sage femme ostéopathe dont il apprécie hautement le travail.

Partant de ce commentaire de sa part, j’étais totalement rassurée de rencontrer cette femme et de lui confier mon corps pour cet entretien.

Elle est prise d’assaut donc j’ai du attendre près de 3 semaines en pleine journée pour avoir mon rdv.

C’était lundi 18.11.

Arrivée à 12h, pile pour l’heure de mon rdv, je rentre presque directement dans son bureau duquel sort une jeune femme à qui elle propose de prendre une tisane dans la salle d’attente avant de repartir… « Sweet cette ostéo » me dis-je….

C’est donc face à une grande femme aux cheveux courts poivre et sel d’une quarantaine d’années que je me trouve assise.

Ses yeux dégagent beaucoup de douceur et d’attention.

Une table d’ostéo se trouve à coté de son bureau, avec petit oreiller et couverture, le lieu est serein, bref, l’entretien démarre sous de parfaits auspices.

En quelques 10 mns, elle sait qui je suis, quel est mon chemin et celui de mon Hôm (heureusement absent….vous comprendrez ensuite pourquoi) et elle comprend pourquoi je suis chez elle, sur les conseils de l’acupuncteur qu’elle connait bien.

En clair, il est question de verifier ce que les médecins ne vérifient pas de la même façon que les ostéopathes: mon utérus, mes trompes et mes ovaires fonctionnent, ça on le sait… mais sont ils bien positionnés ? existe-t-il du déséquilibre en dedans de moi ? comment mon périnée et mon vagin ont-ils vécus ces dernières années durant lesquelles (en 2008) une sérieuse opération est venue nettoyer mes ovaires d’une infection qui aurait pu leur coûter leur place en dedans de moi…. Est ce que, même si tout cela « fonctionne », mon appareil génital est dans les meilleures conditions pour participer de son mieux à mon projet d’enfant d’aujourd’hui ?

Jusque là, pas d’angoisse… je n’avais aucune idée de la façon dont elle allait devoir procéder pour répondre à ces questions… Heureux sont les benêts comme moi qui ne savent pas vers où ils avancent 😉

Elle me propose donc de m’installer allongée sur la table d’examen.

Je suis en pull/chaussettes et culotte…. méga glamour/sexy les tenues en PMA….

Elle me cale un petit coussin sous la nuque, un autre sous les jambes que je dois plier et non allonger et elle remonte la couverture sur moi.

Je me sens super bien, protégée au chaud et moins gênée par mon look pas possible décrit juste au dessus.

Elle se positionne assise au bout de la table, ses mains à la hauteur de mon crâne et commence à poser ses mains sur ma tête, puis ma nuque puis sous mes omoplates. Nos échanges se poursuivent, tout tranquillement.

Elle place ensuite ses mains paumes contre le haut de mes fesses (je ne suis pas sure que vous puissiez bien visualiser mais ce n’est pas très important pour la suite).

Elle reste un petit moment dans cette position et ce que je ressens est assez curieux: sa main gauche, placée sur mon rein gauche en haut de ma fesse gauche est de température normale. Par contre, sa main droite placée à la symétrique de l’autre devient froide (alors qu’elle est sous la couverture et sous le poids de mon corps).

Je ne dis rien mais dans les secondes qui suivent, elle me dit « vous sentez le déséquilibre en vous ? »

Et je lui décrit que ce que je ressens, c’est surtout la différence frappante de température entre ses deux mains. Elle m’explique que j’ai un déséquilibre à droite (là où sa main est froide) et me demande si c’est sur l’ovaire droite que j’ai commencé à avoir des soucis il y a 5 ans avant l’opération. 

Oui, c’est bien là que tout a commencé… Je travaillai comme une tarée à l’époque, je ne faisais pas vraiment attention aux signes de souffrance que mon corps m’envoyait et j’ai failli mourir d’une septicémie à avoir laissé une infection démarrer sur cette ovaire et se répandre aux deux…. L’opération menée de main de maître a sauvée toute la matrice et ma vie a repris son cours… jusqu’à ces dernières années où le désir d’enfant s’est représenté très très fort et que nous avons enchaînés les examens de santé pour monter notre dossier en PMA.

J’avais peur que cette opération m’ai laissée sur le carreau du point de vue de la fertilité mais l’hystérosalpyngographie a prouvée le parfait fonctionnement de mes trompes et nous avons pu alors démarrer notre parcours en PMA.

Elle comprend mieux et m’explique que, certes, l’opération a sauvée les ovaires et les trompes mais que les éléments à l’intérieur sont assez mal placés et que cela a pour conséquence notamment que mon appareil génital lui apparaît tout « crispé », tout « tendu » et que les ovaires semblent placées en biais, comme un peu tordues….

Super…..

Je suis toute tordue de l’intérieur…. ravie de la tournure que prend cet examen…. 

Alors j’ai cherché un dessin pour vous illustrer le propos mais je n’en ai pas trouvé…. Imaginez que au lieu d’zvoir les ovaires qui regardent tranquillement toutes les deux vers le haut, j’ai en une qui se tourne vers le bas et l’autre, qui se bouge sur le coté…. ça marche, pas de souci mais ça manque furieusement de fluidité et de souplesse tout ça ma bonne dame 😉

Et là, le cœur de l’examen se précise.

Pour rétablir tout ça, il faut passer par l’intérieur….. pas le choix. On ne peut pas faire ce type de rééquilibrage par l’extérieur…. Pas possible…

Donc elle m’explique qu’elle doit s’introduire au fond de mon vagin pour rétablir la position normale de ma matrice…… Ok…… on devient intimes….. Autant je m’attends à ça en allant chez la gynéco mais bizarrement, je ne m’y attendais pas une seconde en venant voir une ostéo… mais c’est le terme de « sage femme » qui aurait dû me mettre sur la voie.

Et là, histoire de poursuivre dans l’innovation et la découverte pour moi ce jour là, elle me propose d’intervenir en me positionnant sur le coté. Ok….

Je suis alors installée sur la hanche gauche, jambes légèrement repliées autour d’un coussin d’allaitement (le truc génial !!!! j’en achèterai un quoi que mon projet de grossesse devienne…. c’est hyper confortable de se poser tout autour).

Elle me réinstalle la couverture et passe derrière moi.

Elle commence à s’introduire en moi et je sens ses doigts tourner et bouger tout au fond de mon vagin, à gauche puis à droite (là, c’est un peu douloureux madame…).. Elle me dit que c’est bien là que l’on a un souci et cela me rappelle que parfois, il m’arrive de ressentir des douleurs de ce coté là lorsque l’Hôm et moi faisons l’amour… Elle me dit que ça lui semble logique et elle continue ses manipulations intérieures. La seule chose que je dois faire c’est gérer ma respiration en mode détendu et zen pour ne pas me crisper et accompagner son travail en dedans de moi.

Elle termine cette première partie déjà assez satisfaite d’elle et de moi (il semblerait qu’elle avance assez rarement aussi vite d’habitude…).

Et là, c’est le drame.

Elle m’explique que ce premier travail doit être absolument terminé par un examen et une intervention identique pratiquée, cette fois-ci, à l’arrière de la matrice…. en passant par le sacrum….. 

Nom de D… de Bordal de marde…….

Je suis là, sur cette table d’examen sous ma couverture en train de me dire qu’i lva falloir aller bien au-delà de tout ce que j’ai déjà connu comme examen pour ma PMA…. il va falloir qu’elle s’introduise bref, vous l’avez compris… si j’étais un homme malade de la prostate, je serai auscultée à cet endroit là.

Elle m’explique en schéma que ce qu’elle a bougé en passant par devant doit pouvoir être consolidé dans sa nouvelle position en passant par l’arrière. Elle doit finir ce qu’elle a commencé au risque que ça ne serve à rien….

Ok. Je ne sais pas comment mon corps et mon esprit vont réagir à cela mais je lui fais confiance et je veux aller au bout de l’exercice. On y est presque, je ne peux pas renoncer maintenant.

Et , je vous passe les détails, elle refait donc exactement le même examen et les mêmes points de pression intérieurs en poussant les parois du dedans de moi….et je suis là, toute zen, à gérer ma respiration et elle est là, toute ébahie des progrès que mon corps a fait en un seul rdv.

Elle me dit que nous avons super bien travaillé et qu’elle a terminé son intervention me concernant….. Je reste posée quelques secondes sur la table d’examen.. je récupère, vous le comprendrez aisément 😉

Puis je peux me lever et me rhabiller.

Assise face à elle, je réalise tout ce que l’on vient de traverser et elle me dit que j’ai tellement bien réagi que je n’ai pas besoin de rdv de consolidation (oufffffffff……………)

Tout est censé être en place et je peux la rappeler si j’ai un quelconque souci suite à son intervention.

Je la règle et elle m’accompagne dans la salle d’attente, en me proposant une tasse de tisane avant de partir… Je comprends mieux….. tu m’étonne qu’elle est la bienvenue cette tasse de tisane réconfortante après autant d’intimité….. 🙂

J’ai été crevée toute la fin de la journée. Dormi comme un loir. Toute estomachée de cette intervention dans mon corps.

Puis, les jours qui ont suivi m’ont prouvé que, sexuellement, je n’avais plus mal du tout sur le coté droit….. Cooooooooooooollllllllllllllll………………………. c’est déjà ça de gagné :))))

Du coup, mon J1 s’est pointé hier avec trois jours d’avance…. ça a du être bien secoué à l’intérieur 😉

Voilà….. l’histoire nous dira (ou pas) si son action me permettra d’aboutir avec plus de succès dans nos prochaines tentatives…..

Je revois l’acupuncteur au lancement de la stimulation donc, next week 🙂

J’espère vous avoir fait sourire, rire et ne pas trop vous projeter à ma place (je vous imagine d’ici, le dents serrées et les yeux plissés, à me lire et à découvrir les dessous de cet entretien)…..

à très très vite pour le journal de bord de la phase « stimulation » de la FIV 2 !

 

34 réflexions sur “Explicit lyrics….

  1. Coucou, merci pour ce témoignage pas évident. On en vit vraiment des choses quand même… Heureusement que tu ne dois pas y retourner ;-). C’est intéressant, si tu n’as plus mal c’est que ça a marché ! Tu avais confiance en cette femme? Pour la laisser mener un tel examen, il faut avoir un bon feeling !!

    • Tu m’étonnes…… C’est même un super bon feeling qu’il faut avoir pour aller au bout ….. Mais je lui ai fait confiance et j’ai toujours été sûre qu’elle savait ce qu’elle faisait. Je n’ai pas eu un seul doute.

  2. Je trouve ça super intéressant (et pas gore) ! en effet l’approche osthéo ne vient pas automatiquement à l’esprit quand on pense PMA ou organes si « intérieurs »… et pourtant… Comme j’ai eu des soucis aux ovaires et que je souffre encore parfois, ton article m’éclaire sur quel peut être le problème et me donne envie d’aller consulter. Pas pour l’examen 😉 Mais pour ses bénéfices ! Merci 🙂

      • J’avais fait ça lors de mon premier passage en pma pour les iac (avec mon ex-mari). Il y a pres de 10 ans. Gloups ! Ça m’a rajeunit pas ^^ Elle avait remis mon utérus en place et mes ovaires. Avait vu que j’avais le petit bassin très congestionnė. Avec mon endometriose j’avais des douleurs pelviennes qu’elle a bien calmées. Je ne suis pas tombée enceinte suite à ces manipulations mais ça m’a fait bcp de bien. Et je n’avais fait qu’une iac après ça.

  3. Salut Céline,
    Je suis allée chez la même sage-femme sur les conseils du même acupuncteur. De nos discussions il voulait que j’aille la voir pour vérifier que je n’avais pas de problème particulier avant la première FIV. Il m’avait dit que ca pouvait être difficile, que les manipulations étaient internes.
    J’y suis allée stressée mais je ne m’attendais pas à ce que ce soit si éprouvant. Tout s’est passé exactement comme pour toi. Sauf que j’étais a priori très équilibrée.
    La suite a été identique. Elle a été formidable, d’une douceur incroyable, et surtout j’ai apprécié qu’elle demande systématiquement si elle pouvait y aller, c’est important qu’on formule explicitement notre accord. Elle m’a dit qu’elle avait decontracté mon utérus, je la crois sur parole, la première FIV a fonctionné quelques semaines. Personnellement je n’ai ressenti aucun changement particulier. Mais elle m’avait dit que j’étais ok pour la FIV et que je pourrais revenir une ou deux fois si je le voulais pour continuer l’assouplissement.
    Pour être honnête j’ai très mal vécu cette consultation, j’ai beaucoup pleuré aussitôt remontée dans ma voiture. Je ne veux pas y retourner et j’espère n’avoir jamais à le faire. J’ai rarement ressenti autant de colère par rapport à ce parcours qu’en sortant de cette consultation.
    Je pense que ton article est utile, j’en avais parlé à demi-mots dans un article, mais c’est surement une bonne chose pour une pmette de savoir à quoi s’attendre en y allant. J’étais au courant (je ne m’attendais quand même pas au sacrum) et du coup je ne me suis pas sentie « prise en otage », j’y allais de mon plein gré, c’est capital.
    Désolée pour le roman…
    Bisous.

    • Je comprends tellement ce que tu dis…. J’ai eue la chance de ne pas me sentir trop mal après ça. J’étais plutôt fière de mon travail et je pensais vraiment que ça allait me faire du bien. Je constate pour le moment du mieux…. On verra sur la suite. Je pense qu’il vaut mieux savoir en effet à quoi s’attendre…..

  4. J’ai eu droit au passage par le sacrum, 3 fois. Alors je compatis ! Pour ma part, j’ai mon coccyx fêlé suite à une chute brutale pendant mon adolescence, et il ne s’était jamais replacé correctement. Du coup, l’ostéo a du passer par là pour le remettre, deux fois de suite parce qu’il avait bougé à nouveau. Ensuite, suite à l’hystérosalpintruc, je sentais que je n’ovulais plus, que mes cycles étaient merdiques. Je suis de nouveau allée vers lui, re-sacrum car l’utérus s’était torsionné de douleur. Genre 3 jours après, j’ovulais. Donc je peux te dire que c’est certes pas du tout agréable et qu’on se sent pas fière du tout à se faire trifouiller le c** mais c’est vraiment efficace ! 😀

    • Hey! Trop marrant !!!! Je n’en ai pas parlé dans l’article (oublié) mais mon coccyx aussi a été fêlé quand j’étais ado et elle lui a redonné sa mobilité pendant l’intervention…. Un peu douloureux mais efficace !
      Quel courage de l’avoir fait 3 fois tit’poucinette …..
      Bises

  5. J’ai entendu parler de ces manipulations internes et je ne suis pas du tout prête a cela pour le moment, reste de pudeur mal placée sans doute, envie de contrôler un tit peu… Un orifice de sortie doit rester un orifice de sortie 🙂
    Bref, bravo les filles, j’espère ne jamais avoir a vivre ça car ça doit en effet être très compliqué a digérer.. Heureusement que cette dame est si douce et humaine

    • Je comprends tellement 🙂
      C’est à peu près ce que j’ai dit à la sage femme Osteo… « J’espère que mon corps va bien gérer le fait qu’on lui demande de faire le mouvement inverse de ce qui est prévu à cet endroit là…. » 😉
      Finalement, en de concentrant sur sa respiration et la nécessité de lâcher prise, on s’en sort pas trop mal…. Comme dans le cd d’auto hypnose….. « 1,2,3….. Se détendre… »

  6. Je viens de lire ton article que m’a conseillé our fertility puisque mon cher osteo m’a annoncé hier que si je ne suis pas enceinte après la fiv de janvier il faudra passer en interne, voyant ma tête il a bien compris que je n’étais pas chaude alors il m’a dit on en est pas encore la. Deja lui montrer mon utérus ça me gênerait mais chéri me dit si ça peut aider admettons mais qu’il passe par derrière Hou la la ce n’est même pas la peine… Bon ben je lui en parlerai peut être le mois prochain à savoir de quoi il s’agit exactement… En tout cas merci pour cet article bien intéressant !!!

  7. Merci pour ton article, cela m’éclaire un peu.
    Je m’étais renseignée il y a quelque temps (en sachant à quoi m’attendre) mais n’avais trouvé aucun praticien ayant la double casquette.
    Ton article me motive à poursuivre mes recherches (nan nan, suis pas maso, juste prête à tout !).
    Si l’une d’entre vous a donc une bonne adresse en Rhône-Alpes…
    Je pense en tout cas que cela ne peut pas te faire de mal (le pire est derrière toi) et j’espère que les bénéfices seront là.
    Bises

    • Blagounette… « le pire est derrière toi.. » 😉
      Je suis certaine que c’est efficace et que ces praticiens n’appréhendent pas le corps tout à fait pareil que les médecins que nous sommes habituées à rencontrer.
      Pareil… prête à tout.

  8. coucou j’apporte ma pierre à l’édifice pour avoir bénéficié de l’ ostéopathie avec et sans manipulations internes ( mais juste pour l’utérus car tout était ok , pas de fesses abîmées !)…j’y crois bcp ! et je dirais que je n’ai plus de pudeur depuis la pma donc que les manipulations internes de l’utérus ne m’ont pas gênées mais que pour celles qui ne peuvent pas, même à l’extérieur c’est déjà efficace ( j’ai eu deux débuts de grossesses avec deux fiv et deux manipulations avant et de l’acupuncture en plus …..)….la pour le don, j’ai j’ai voulu tenter l’interne ..et on verra si cela marche …..

    • Merci de ta contribution sur le sujet, tu me donne de l’espoir ! J’étais assez convaincue de l’intérêt d’avoir pratiqué cet examen mais ton expérience complète vraiment ce que je pensais à ce sujet.

  9. Hé be, tu es une Indiana Jones des médecines alternatives toi !!! Chapeau, ça a pas du être marrant mais j’espère que c’était bien efficace 🙂

  10. Punaise si avec ça on a pas droit à la médaille du mérite ! (Je dirais même plus, 1 ou 2 bébés en bonne santé ça nous suffirait…)
    Il faut savoir relativiser en tous cas après ça. Tu sembles etre ok tant mieux. Merci pour ton témoignage. Dans son check up complet PMA, Biscottin y a eu droit aussi. Mais c’est vrai que pour un homme c’est moins surprenant. Enfin si des résultats sont déjà là pour toi ça valait la peine.
    Des bises

  11. J’avoue avoir souri en lisant ton billet…nous avons sans doute le même acupuncteur parisien, et aurons sans doute la même sage-femme ostéo parisienne car j’ai moi-même pris rdv pour Janvier 2014…j’avais entendu parler de ce genre de choses, au moins je situe exactement ce qui m’attend!!! mais prête à tout moi aussi pour ma future FIV 2, je me joins au club!!! 😉

  12. J’avais déjà entendu parler d’osthéopathie gynécologique mais entre « entendre parler » et lire ce que tu as vécu sur cette table, il y a un gouffre !
    Bravo à toi en tout cas et j’espère que ça aura vraiment fait du bien au dedans de toi 😉
    Bises

  13. Après plus de 2 semaines, je confirme que cette intervention m’a vraiment fait beaucoup de bien…. je n’ai plus les petites ou fortes douleurs que je pouvais parfois avoir pendant nos câlins avec l’Hôm…. je pense que c’est le genre d’intervention qu’il faut parvenir à supporter lorsque notre corps traverse des épreuves à cet endroit là: pour ma part, j’ai accouché il y a 15 ans d’un bb de 4,5 kgs et j’ai ensuite été opérée, il y a 5 ans au niveau des ovaires donc c’est bien normal que la « matrice » soit crispée après tout ça…. là, elle s’est toute détendue 😉 , je me sens beaucoup mieux… Nous verrons bien l’effet que ça a (ou pas) sur la FIV 2… 🙂
    Au passage, je suis très très contente de te retrouver Kaellie 🙂

  14. Pingback: Anesthésiste et Ostéopathe #FIV2bis | Kaellie's Baby

  15. Eh bien moi, qui découvre ce billet, ça m’intéresserait d’avoir le nom et l’adresse de cette personne. Je ne vais pas me ruer chez elle tout de suite. Mais cette idée fait tout de même son chemin depuis quelque temps…

    • L’expérience est (ultra) troublante mais le résultat est là donc, ne pas hésiter, éventuellement en complément d’acupuncture (si la prise en charge de ta mutuelle te permet ces extras) 😉
      Dr Szahiwa Hélène, 06.81.01.65.87, 16 rue des Lyanes 75020 Paris
      Bonne chance !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s