Sinon, et ce rdv avec Dr D ?….

Oulala comme je suis déçue….

Déçue,déçue,déçue,déçue…..

Rappelez vous… dans ma longue liste de « voilà tout ce que j’ai à faire pour la suite de nos tentatives en PMA« , il y avait la case « rencontre avec le peut être prochain Super Gynéco du peut être prochain super centre de PMA public vachement bien placé dans le palmarès de l’express »….

Cette rencontre a eue lieu vendredi 22.11.

Arrivés dans la salle d’attente de son cabinet en privé, nous constatons que les couples sont nombreux dans la salle pour un même horaire de rdv…. bien, bien, bien….. commençons par accepter le retard pris par le super Dr D…. ça sera un bon début… Finalement on est reçus après la petite demi heure de retard escomptée.

Comment dire….. cet entretien m’a laissé un sentiment de colère mêlé à de la frustration. Nous étions face à Dr D qui a parcouru dans le plus grand silence notre super parapheur vachement bien rangé (perfectionniste la fille..) après nous avoir demandé en mode mitraillette de répondre à plein de questions formulées sous forme d’élipse…. il ne doit pas avoir le temps de faire des phrases… ça lui demande trop d’efforts et il a l’air tellement blasé que l’élipse, le mono mot semble bien lui convenir.. Est ce que ça convient à celui qui se trouve face à lui ? Je pense qu’il est à des milliers d’années lumières de se poser ce type de questions. La communication n’est pas son fort, un point c’est tout.

Son bilan nous concernant est simple:

Madame, vous répondez plutot très bien. Bon, je ne comprends pas que votre stimulation n’ait pas été plus fortement dosée sur la FIV1; Malgré cela, vous avez un taux hors norme de transformation ovules > embryons > blastos alors que vous avez (quand même) 40 ans…

Bon, les transferts auraient dus être faits par deux embryons à chaque fois, ils ont été trop prudents mais sinon, tout est normal.

Monsieur votre OATS est contourné par la prise en charge IMSI donc tout est bon.

Madame, si vous étes en échec à cette deuxième FIV, envisagez peut être de faire une biopsie de votre endomètre. Ça n’est pas indiqué pour le moment car finalement, vous n’avez pas beaucoup d’essais derrière vous (gloups, ces trois essais/échecs font assez mal quand même, je vous remercie…). Mais cela pourrait apporter des réponses en cas de nouvel échec.

Et là… silence.

Tout le monde se regarde, il nous regarde, je le regarde, il me regarde et ne dit rien.

Je trouve ça marrant les silences. Mais au bout de quelques secondes, je lui explique que nous envisageons de peut être changer de centre de PMA si une FIV 3 est nécessaire.

Il ne dit rien.

Je lui dit que nous avons pensé à Cochin et il nous dit que selon lui et vu le facteur « temps » qui est le plus important dans notre situation (puisque j’ai déjà 40 ans….), Cochin n’est absolument pas une bonne idée car tout va prendre 2 fois plus de temps qu’ailleurs.

Et il ne dit rien.

Je suis déjà assez atterrée à ce moment là depuis plusieurs minutes de son absence totale de conseil et d’intérêt pour notre dossier.

Je lui dit alors que si la FIV 3 est nécessaire, nous changerons peut être de centre pour un autre centre privé et pourquoi pas celui dans lequel il intervient en parallèle de Cochin.

« Oui, pourquoi pas. Vous prendrez alors rdv à ce moment là. »

End of the story….. Rien, nada, niente, nothing ne sort de son visage impassible.

On le règle, on reprend notre carte vitale, on se lève et « au revoir ».

Alors soyons clairs.

Je ne cherche pas un nouvel ami. Je vais bien de ce coté là, merci.

Mais je ne m’attendais pas à rencontrer un ponte de la fertilité qui soit aussi absent, lointain et froid. Je suis naïve, je le sais (ça doit faire mon charme et préserver le peu de jeunesse qu’il me reste…). Mais je ne parviens pas à me résoudre à ce constat affligeant: ces médecins qui œuvrent pour la vie sont tout froids, tout pas vivants…..  franchement, si ce métier vous fait tirer la gueule, faites autre chose j’ai envie de vous dire……

Ce que ce rdv m’aura (malgré tout) appris:

– une biopsie pourra donner des éléments si d’autres échecs se succèdent (ma gynéco m’avait dit la même chose donc à suivre si la FIV 2 n’est pas couronnée de succès)

– Je ne dois pas aller à Cochin… trop long, trop usine, notre dossier s’y perdra dans les limbes et nous n’avons pas le temps pour ça (d’ailleurs, qui l’a réellement?)

– Je ne suis pas convaincue par le personnage mais si je décide de changer après la FIV 2, je pense malgré tout aller vers lui sur son centre privé…. au moins, je saurai à quoi m’attendre.

– il doit être super fort au poker avec ce visage sans expressions….

La bonne nouvelle du jour, c’et mon taux de TSH qui est tombé de 2.69 au lancement de mon traitement à 0.63 aujourd’hui, après 1 mois de traitement ! Yes !!

Ça, c’est fait !

Démarrage des piqûres demain soir après le premier contrôle de demain matin…. C’est parti les amis…. FIV2 is on the way ….

Explicit lyrics….

J’ai hésité une semaine avant d’éditer ce billet….. Une semaine à revenir sur ma toute récente expérience avec une sage femme ostéopathe et une semaine à peser le « pour » et le « contre » de faire un article à ce sujet… La pudeur m’a retenue durant tous ces jours…
Pourquoi me direz-vous ? C’est vrai…. il y a un avant PMA et un après PMA pour tout ce qui concerne la pudeur et la façon dont on peut parler de son intimité, de ses chairs et de la façon dont les intervenants médicaux se succèdent dans notre terrier magique, entre nos cuisses….. 

La PMA nous conduit à tenter de maximiser nos chances de succès et, de fil en aiguille (comme le disent et le vivent toutes les Pmettes), j’ai le sentiment que la moitié de ce que compte Paris en médecins a regardé sous ma jupe.

Du coup, lorsque mon acupuncteur m’a conseillé de prendre rdv chez une sage femme ostéopathe pour qu’elle me dise si « tout était bien en place », je ne me suis pas méfiée….. je n’ai pas eu d’idées préconcues concernant la prise ne charge dont j’allais faire l’objet.

Et heureusement, sinon je pense que j’aurai mal dormi avant mon rdv.

Que les – de 18 ans s’éloignent….

parental advisory

je vais vous raconter ça pour partager mon expérience, pour celles qui chercheront de l’info à ce sujet (peut-être ne devraient elles pas savoir…. au risque de prendre peur…), pour celles et ceux qui se sont toujours demandé ce qu’il pouvait se passer dans ce type de rdv BREF, je le raconte pour faire avancer notre culture commune….et en oubliant que mon égo en a pris pour son grade ce jour là…

Depuis, qu’est ce que j’en rigole 😉

Pour rappel des épisodes précédents, j’ai complété le staff médical autour de moi pour la FIV 2e du nom puisque un acupuncteur et une endocrinologue tentent d’améliorer mon pauvre état de femme de 40 ans essayant de faire un nouvel enfant…

L’acupuncteur m’ayant conseillé de faire un bilan de l’état de ma « matrice » (utérus, trompes, ovaires) d’un point de vue ostéo, il m’a confiée à une sage femme ostéopathe dont il apprécie hautement le travail.

Partant de ce commentaire de sa part, j’étais totalement rassurée de rencontrer cette femme et de lui confier mon corps pour cet entretien.

Elle est prise d’assaut donc j’ai du attendre près de 3 semaines en pleine journée pour avoir mon rdv.

C’était lundi 18.11.

Arrivée à 12h, pile pour l’heure de mon rdv, je rentre presque directement dans son bureau duquel sort une jeune femme à qui elle propose de prendre une tisane dans la salle d’attente avant de repartir… « Sweet cette ostéo » me dis-je….

C’est donc face à une grande femme aux cheveux courts poivre et sel d’une quarantaine d’années que je me trouve assise.

Ses yeux dégagent beaucoup de douceur et d’attention.

Une table d’ostéo se trouve à coté de son bureau, avec petit oreiller et couverture, le lieu est serein, bref, l’entretien démarre sous de parfaits auspices.

En quelques 10 mns, elle sait qui je suis, quel est mon chemin et celui de mon Hôm (heureusement absent….vous comprendrez ensuite pourquoi) et elle comprend pourquoi je suis chez elle, sur les conseils de l’acupuncteur qu’elle connait bien.

En clair, il est question de verifier ce que les médecins ne vérifient pas de la même façon que les ostéopathes: mon utérus, mes trompes et mes ovaires fonctionnent, ça on le sait… mais sont ils bien positionnés ? existe-t-il du déséquilibre en dedans de moi ? comment mon périnée et mon vagin ont-ils vécus ces dernières années durant lesquelles (en 2008) une sérieuse opération est venue nettoyer mes ovaires d’une infection qui aurait pu leur coûter leur place en dedans de moi…. Est ce que, même si tout cela « fonctionne », mon appareil génital est dans les meilleures conditions pour participer de son mieux à mon projet d’enfant d’aujourd’hui ?

Jusque là, pas d’angoisse… je n’avais aucune idée de la façon dont elle allait devoir procéder pour répondre à ces questions… Heureux sont les benêts comme moi qui ne savent pas vers où ils avancent 😉

Elle me propose donc de m’installer allongée sur la table d’examen.

Je suis en pull/chaussettes et culotte…. méga glamour/sexy les tenues en PMA….

Elle me cale un petit coussin sous la nuque, un autre sous les jambes que je dois plier et non allonger et elle remonte la couverture sur moi.

Je me sens super bien, protégée au chaud et moins gênée par mon look pas possible décrit juste au dessus.

Elle se positionne assise au bout de la table, ses mains à la hauteur de mon crâne et commence à poser ses mains sur ma tête, puis ma nuque puis sous mes omoplates. Nos échanges se poursuivent, tout tranquillement.

Elle place ensuite ses mains paumes contre le haut de mes fesses (je ne suis pas sure que vous puissiez bien visualiser mais ce n’est pas très important pour la suite).

Elle reste un petit moment dans cette position et ce que je ressens est assez curieux: sa main gauche, placée sur mon rein gauche en haut de ma fesse gauche est de température normale. Par contre, sa main droite placée à la symétrique de l’autre devient froide (alors qu’elle est sous la couverture et sous le poids de mon corps).

Je ne dis rien mais dans les secondes qui suivent, elle me dit « vous sentez le déséquilibre en vous ? »

Et je lui décrit que ce que je ressens, c’est surtout la différence frappante de température entre ses deux mains. Elle m’explique que j’ai un déséquilibre à droite (là où sa main est froide) et me demande si c’est sur l’ovaire droite que j’ai commencé à avoir des soucis il y a 5 ans avant l’opération. 

Oui, c’est bien là que tout a commencé… Je travaillai comme une tarée à l’époque, je ne faisais pas vraiment attention aux signes de souffrance que mon corps m’envoyait et j’ai failli mourir d’une septicémie à avoir laissé une infection démarrer sur cette ovaire et se répandre aux deux…. L’opération menée de main de maître a sauvée toute la matrice et ma vie a repris son cours… jusqu’à ces dernières années où le désir d’enfant s’est représenté très très fort et que nous avons enchaînés les examens de santé pour monter notre dossier en PMA.

J’avais peur que cette opération m’ai laissée sur le carreau du point de vue de la fertilité mais l’hystérosalpyngographie a prouvée le parfait fonctionnement de mes trompes et nous avons pu alors démarrer notre parcours en PMA.

Elle comprend mieux et m’explique que, certes, l’opération a sauvée les ovaires et les trompes mais que les éléments à l’intérieur sont assez mal placés et que cela a pour conséquence notamment que mon appareil génital lui apparaît tout « crispé », tout « tendu » et que les ovaires semblent placées en biais, comme un peu tordues….

Super…..

Je suis toute tordue de l’intérieur…. ravie de la tournure que prend cet examen…. 

Alors j’ai cherché un dessin pour vous illustrer le propos mais je n’en ai pas trouvé…. Imaginez que au lieu d’zvoir les ovaires qui regardent tranquillement toutes les deux vers le haut, j’ai en une qui se tourne vers le bas et l’autre, qui se bouge sur le coté…. ça marche, pas de souci mais ça manque furieusement de fluidité et de souplesse tout ça ma bonne dame 😉

Et là, le cœur de l’examen se précise.

Pour rétablir tout ça, il faut passer par l’intérieur….. pas le choix. On ne peut pas faire ce type de rééquilibrage par l’extérieur…. Pas possible…

Donc elle m’explique qu’elle doit s’introduire au fond de mon vagin pour rétablir la position normale de ma matrice…… Ok…… on devient intimes….. Autant je m’attends à ça en allant chez la gynéco mais bizarrement, je ne m’y attendais pas une seconde en venant voir une ostéo… mais c’est le terme de « sage femme » qui aurait dû me mettre sur la voie.

Et là, histoire de poursuivre dans l’innovation et la découverte pour moi ce jour là, elle me propose d’intervenir en me positionnant sur le coté. Ok….

Je suis alors installée sur la hanche gauche, jambes légèrement repliées autour d’un coussin d’allaitement (le truc génial !!!! j’en achèterai un quoi que mon projet de grossesse devienne…. c’est hyper confortable de se poser tout autour).

Elle me réinstalle la couverture et passe derrière moi.

Elle commence à s’introduire en moi et je sens ses doigts tourner et bouger tout au fond de mon vagin, à gauche puis à droite (là, c’est un peu douloureux madame…).. Elle me dit que c’est bien là que l’on a un souci et cela me rappelle que parfois, il m’arrive de ressentir des douleurs de ce coté là lorsque l’Hôm et moi faisons l’amour… Elle me dit que ça lui semble logique et elle continue ses manipulations intérieures. La seule chose que je dois faire c’est gérer ma respiration en mode détendu et zen pour ne pas me crisper et accompagner son travail en dedans de moi.

Elle termine cette première partie déjà assez satisfaite d’elle et de moi (il semblerait qu’elle avance assez rarement aussi vite d’habitude…).

Et là, c’est le drame.

Elle m’explique que ce premier travail doit être absolument terminé par un examen et une intervention identique pratiquée, cette fois-ci, à l’arrière de la matrice…. en passant par le sacrum….. 

Nom de D… de Bordal de marde…….

Je suis là, sur cette table d’examen sous ma couverture en train de me dire qu’i lva falloir aller bien au-delà de tout ce que j’ai déjà connu comme examen pour ma PMA…. il va falloir qu’elle s’introduise bref, vous l’avez compris… si j’étais un homme malade de la prostate, je serai auscultée à cet endroit là.

Elle m’explique en schéma que ce qu’elle a bougé en passant par devant doit pouvoir être consolidé dans sa nouvelle position en passant par l’arrière. Elle doit finir ce qu’elle a commencé au risque que ça ne serve à rien….

Ok. Je ne sais pas comment mon corps et mon esprit vont réagir à cela mais je lui fais confiance et je veux aller au bout de l’exercice. On y est presque, je ne peux pas renoncer maintenant.

Et , je vous passe les détails, elle refait donc exactement le même examen et les mêmes points de pression intérieurs en poussant les parois du dedans de moi….et je suis là, toute zen, à gérer ma respiration et elle est là, toute ébahie des progrès que mon corps a fait en un seul rdv.

Elle me dit que nous avons super bien travaillé et qu’elle a terminé son intervention me concernant….. Je reste posée quelques secondes sur la table d’examen.. je récupère, vous le comprendrez aisément 😉

Puis je peux me lever et me rhabiller.

Assise face à elle, je réalise tout ce que l’on vient de traverser et elle me dit que j’ai tellement bien réagi que je n’ai pas besoin de rdv de consolidation (oufffffffff……………)

Tout est censé être en place et je peux la rappeler si j’ai un quelconque souci suite à son intervention.

Je la règle et elle m’accompagne dans la salle d’attente, en me proposant une tasse de tisane avant de partir… Je comprends mieux….. tu m’étonne qu’elle est la bienvenue cette tasse de tisane réconfortante après autant d’intimité….. 🙂

J’ai été crevée toute la fin de la journée. Dormi comme un loir. Toute estomachée de cette intervention dans mon corps.

Puis, les jours qui ont suivi m’ont prouvé que, sexuellement, je n’avais plus mal du tout sur le coté droit….. Cooooooooooooollllllllllllllll………………………. c’est déjà ça de gagné :))))

Du coup, mon J1 s’est pointé hier avec trois jours d’avance…. ça a du être bien secoué à l’intérieur 😉

Voilà….. l’histoire nous dira (ou pas) si son action me permettra d’aboutir avec plus de succès dans nos prochaines tentatives…..

Je revois l’acupuncteur au lancement de la stimulation donc, next week 🙂

J’espère vous avoir fait sourire, rire et ne pas trop vous projeter à ma place (je vous imagine d’ici, le dents serrées et les yeux plissés, à me lire et à découvrir les dessous de cet entretien)…..

à très très vite pour le journal de bord de la phase « stimulation » de la FIV 2 !

 

Back in business :)

Voilà, on y est 😉
De nouveau, je sniffe mon synarel deux fois par jours…..

20131115-194701.jpg

C’est le début du protocole de FIV 2 qui va se dérouler comme suit:

– Synarel du 15 au 28/11
– doses homéopathiques prescrites par mon acupuncteur entre temps + rdv sage femme ostéopathe lundi 18/11
– début des contrôles par prise de sang et échos le 28/11
– démarrage du Gonal avec une dose un peu plus élevée que sur FIV 1 à partir du 28/11
– déclenchement par ovitrelle autour du 11/12
– ponction sous anesthésie générale autour du 13/12
– prise de sang fatidique autour du …. 25/12 😉

Posé comme ça sur le papier , il n’y a aucun lézard.

Mais comme le dit le proverbe:
« Si vous voulez faire rire Dieu, parlez lui de vos projets. »… »……..

On va donc y aller comme sur des oeufs et en se faisant touts petits face à cette foutue Dame Nature dont les voies sont impénétrables…..

En attendant, je poursuis ma recherche de boulot et ça me colle un stress de folie car mon profil et mon âge font que les jobs sur lesquels je postule sont des postes à engagements, à responsabilité, intégrant des déplacements etc….

À ce sujet aussi je me dis qu’il faut avancer step by step et que, l’anxiété n’évitant pas la survenue de choix difficiles ou de soucis, autant ne s’y confronter que lorsqu’ils se présentent …..

20131115-200006.jpg

Dernier point de ce billet du soir…. Notre premier contact avec Cochin et la PMA vue de chez eux.
Nous devions participer à la fameuse réunion d’information mercredi soir dans leur salle de formation (comme à la fac, sièges qui grincent quand ils se déplient dans une salle de type amphi sans la hauteur et les escaliers, retardataires, bavardages etc…. Et je ne suis pas la dernière à ce jeu là).
C’est le professeur DeZ qui anime la charmante soirée au cours de laquelle on apprend deux trois trucs qui nous font grincer (comme les chaises);

– 2/3 des ponctions sont réalisées en anesthésie locale…… Alors quand je vois dans quel état de souffrance pendant plus de trois jours je me suis retrouvée après ma ponction sous anesthésie générale…..

20131115-200842.jpg

Je ne veux pas imaginer ce que cela donnerait en local…..

– les délais semblent longs et le pouvoir d’agir de notre point de vie semble très très limité….. Un dossier parmi tant d’autres dont on a déjà repoussé le 1er rdv à début janvier par courrier sans autre info que cette lettre en Times new roman dégueulasse dont on prend acte, point barre.
– ils ne pratiquent pas la FIV IMSI.

Nous sommes sortis de là bien emmerdés décontenancés et sans décision arrêtée sur notre désir initial de changer de centre de PMA…..

Je dois vous avouer qu’à l’heure qu’il est , je veux croire que la FIV 2 sera la bonne et que nous n’aurons jamais à trancher sur ce sujet qui s’avère finalement assez épineux…..

Je vous bise toutes et tous ( si des garçons lisent ma prose;) ) et je fais de gros bisous pleins de tendresse à nos pmettes enceintes (Spéciale dédicace pour Tit´poucinette, Biscote, Marinette et Boule de mousse) !

Alors, alors, comment ça avance tout ça ?….

Lorsque l’on décide que le cocotier doit être secoué, on n’imagine pas forcément toutes les noix qui vont pouvoir en tomber et le boulot que cela va nous donner….

Souvenez-vous…. je vous ai laissés lundi dernier après avoir fait la liste de tout ce qui devait ou allait bouger…… et bien la semaine qui vient de s’écouler a été riche en mouvements….

Certaines parmi vous ont beaucoup aidé ce cheminement par leurs conseils et leurs contacts (cendrillon, milles mercis) et vous étiez toutes sur le pont pour ne pas me laisser couler après le craquage de la fin de semaine dernière… où je réalisais que nous allions devoir lancer la FIV 2… Merci à vous toutes pour ce soutien sans failles….

Alors ? que s’est-il passé depuis lundi dernier ?…..

1) J’ai commencé le traitement donné par mon endocrinologue et j’espère vraiment que cette aide donnée à ma thyroïde fera favorablement pencher la balance pour notre prochaine FIV….. Seule contrainte, ce médicament doit être pris 15 mns avant le petit déj le matin au risque sinon d’avoir des nausées…

2) Nous avons vue notre gynéco actuelle mercredi dernier: elle a partagé pendant quelques micros secondes notre déception suite au dernier TEC négatif mais elle nous a surtout immédiatement placés en mode « action » pour envisager la 2e FIV. Lorsque je lui ai dit que j’avais fait un bilan thyroïdien, elle m’a simplement répondu: « oui, c’est très bien; je ne vous l’avait pas demandé? ah bon ? d’accord…. » ……. Bravo……. elle est quand même bien à coté de ses pompes par moments…..Bref. Nous ne souhaitons pas lui annoncer notre souhait de changer de centre de PMA pour le moment. Envisager une FIV 2 dans notre centre actuel en améliorant certains facteurs reste une bonne idée car, à mon âge, les ovocytes ne vont pas en s’améliorant donc chaque mois est important….. L’ensemble du dossier est donc préparé: ordonnance pour une FIV 2 avec le même protocole sauf que la dose de Gonal est augmentée (elle pense que je peux donner plus d’ovules) et que les prochains transferts se feront avec 2 embryons si possible. Il ne s’agira pas forcément de blastos car rien ne dit que je ne réagirai pas mieux avec des J3… ou une combinaison d’un J3 et d’un J5 (apparemment, il est possible de faire un double transfert en décalé de quelques jours…)

Pour ce point là, nous verrons directement avec le biologiste qu’elle nous demande de contacter par téléphone pour faire un bilan et envisager ces futurs transferts.

Concernant ces prochains transferts, elle a compris notre gêne à ce sujet lorsque nous lui avons expliqué que les trois transferts avaient été faits sans contrôle échographique… Nous savons que certains praticiens peuvent tout à fait faire des transferts sans écho mais cela nous gêne considérablement de ne pas voir ce qu’il se passe à ce moment là…. Le praticien serait lui même assuré de replacer les embryons à bonne distance dans l’utérus (ce qui est un point important dans le processus de la FIV, voir l’étude ici)…. pourquoi s’en priver ? Du coup, elle a surligné en jaune sur l’ordonnance que le transfert devait être fait sous échographie… espérons qu’elle sera écoutée… Concernant l’acupuncture, elle pense que c’est une bonne idée…. Ok, merci du conseil…… Je me demande si je ne vais pas lui envoyer une note d’honoraires…..

3) Me jeter à nouveau dans le fleuve: EN COURS

J’ai arrêté de travailler il y a maintenant 6 mois en espérant que notre démarche de FIV serait rapidement couronnée de succès…. force est de constater que cette fraîcheur et ces espoirs nous auront permis de nous mobiliser à 200% et d’y croire au delà de tout…. Force est de constater aussi que je ne vais pas pouvoir rester là, les bras ballants à espérer que le prochain transfert soit le bon… Lundi dernier, je décidai donc de remuer un peu ce marais dans lequel je craignais de m’enfoncer et de me remettre à chercher du boulot….. Et bizarrement, l’un des postes sur lequel j’ai postulé il y a 1 mois et demi me laissait un message mardi dernier sur mon portable pour me proposer un entretien……. Trop fort.

Je ne sais pas encore ce qu’il adviendra de ce contact mais cela m’a permis de me sentir en vie, dans le fleuve à vos cotés et rien que pour cela, je suis contente d’avoir pris cette décision.

En plus, avec mon drôle de karma, je me demande si tout ne va pas se mettre à fonctionner en même temps…alors que j’aurai essayé de faire les choses unes par unes (sans grand succès, il faut l’admettre)….. Bref, à suivre dès la fin de cette semaine, j’ai rdv le 8/11 matin….

4) l’acupuncteur: GENIAL !!!

Wouaou….. je me suis enfin sentie prise en main par quelqu’un de super compétent….. le rdv avait lieu ce samedi et a duré 1h30, l’Hôm m’y avait accompagné.

La première heure se passe en entretien, il note beaucoup de choses, épluche notre dossier et les résultats (il maîtrise totalement le sujet, c’est tellement réconfortant…), rebondit sur des idées, des contacts à nous donner… il connait pas mal de monde dans le domaine de la PMA parisienne et nous a aussi conseillé de rencontrer une sage femme / ostéopathe pour vérifier le placement de mon utérus et de mon bassin (s’il n’y a pas de souci, je n’aurai besoin de la rencontrer qu’une seule fois).

La suite du rdv se passe sur la table pour moi et l’Hôm me fait la lecture à voix haute pendant que les aiguilles s’installent trankillou pour une petite demi heure sur mon corps totalement flippé.

Je suis restée les yeux fermés, détendue contre toute attente alors que je ressemblais à un hérisson et l’acupuncteur venait régulièrement me voir pour vérifier que je n’avais pas trop froid, que j’allais bien.

Après m’avoir retiré les aiguilles, il m’a prévenue que j’allais être sonnée pendant pas loin de 48h….. et il n’a pas menti 🙂

Je dois le revoir au démarrage du Gonal pour accompagner et maximiser la stimulation puis ensuite avant et après le transfert pour favoriser la nidation.

Je suis sortie totalement boostée malgré le fait d’être claquée/sonnée…. Il est parfait.

Le week end s’est ensuite écoulé auprès de nos amis avant que recommence une nouvelle semaine…. certes sous les nuages mais…. dans une toute autre humeur que la semaine dernière…..!

La suite ?

Démarrage du Synarel le 15.11 (blocage des ovaires) > démarrage du Gonal une dizaine de jours après puis ponction envisagée autour du 13.12……..

à bientôt pour quelques petites news avant le lancement de ce programme !