La thyroïde…… Manquait plus qu’ça……

C’est grâce au documentaire « quand l’enfant se fait attendre » ( revu avec un immense plaisir cette semaine ) que je me suis penchée sur les risques d’échecs en FIV liés aux dérèglements thyroïdiens….et que je me suis remémorée que j’avais essuyé un sérieux problème de thyroïde lors de ma première grossesse dans ma période de dinde fertile, il y a 14 ans.
La thyroïde, située dans notre gorge, est le grand chef d’orchestre de notre organisme. Elle agit, grâce aux hormones qu’elle produit (la tétraïodothyronine et la triiodothyronine), sur tous les organes vitaux, pour les faire fonctionner à la bonne vitesse. C’est pourquoi, lorsqu’elle tombe en panne, cela peut créer de multiples problèmes… Les hormones thyroïdiennes jouent également un rôle primordial dans le développement du fœtus puis dans la croissance de l’enfant. Selon le dysfonctionnement constaté, on sera en hyper ou en hypothyroïdie. Et ces deux affections ont de sérieuses conséquences sur la fertilité…..
Alors histoire de poursuivre ma recherche sur les facteurs explicatifs de nos échecs précédents (on va encore patienter pour qualifier correctement celui qui est en cours 😉 ), je me suis dit que je n’allais pas attendre et que j’allais demander une ordonnance à mon médecin traitant pour aller tchecker mes taux de TSH/ T3 et T4….. Et je ne suis pas mécontente de l’avoir fait:

Mes taux de T3 et T4 sont bons mais ma TSH est dans la fourchette haute (3,61 alors que la norme Max est de 4)….

Ce genre de taux associé à un taux de T4 normal est symptomatique d’une hypothyroïdie infraclinique, discrète hyper casse couille à diagnostiquer puisque les symptômes peuvent être peu bruyants. Les voici, décris par doctissimo….

« Fatiguée, épuisée, vannée, vous avez tout le temps envie de dormir, surtout dans la journée. Vous vous sentez déprimée et votre humeur est instable avec plus de bas que des hauts. Vous souffrez fréquemment de trous de mémoire, de difficultés à penser et à vous concentrer, parfois votre parole devient même difficile. Votre peau est sèche, froide, épaisse et écailleuse, vos cheveux tombent et vos ongles cassent facilement. Vous grossissez sans raisons apparentes, vous êtes gonflée et constipée, et vous avez toujours froid. Votre rythme cardiaque est plutôt ralenti.« 

Vous serez d’accord pour dire que l’on peut avoir quelques uns de ces symptômes sans se douter qu’il s’agit en fait d’un dérèglement de la thyroïde qui vient flinguer nos rêves de BB……..

De nombreuses études ont rapporté un lien entre hypothyroïdie et infertilité notamment par l’intermédiaire des troubles du cycle, de l’ovulation, souvent observés dans cette pathologie. Par ailleurs, la présence de certains anticorps semble augmenter le taux de fausses couches spontanées et ce dysfonctionnement de la thyroïde a aussi de sérieuses conséquences sur la nidation…… Voilà, voilà……. Rien de moins.
De plus, il faut savoir que les traitements de stimulation peuvent aggraver cet état de fait du dysfonctionnement thyroïdien…… J’ai lu des commentaires de pmettes qui avaient vu leur taux exploser au cours d’un seul cycle de stimulation…… Et je me demande si ça n’est pas mon cas.

La bonne nouvelle c’est que ça se « soigne » avant ou pendant la grossesse et une étude a démontré l’effet bénéfique potentiel d’un traitement par L-thyroxine dans ces indications, en phase de stimulation amont à une FIV.

Les solutions et leurs effets sont tellement pas croyables en terme d’amélioration du nombre de grossesse, de diminution voir de résorption du taux de fausses couches spontanées (l’etude en cliquant ici) que je me dit qu’il faudrait un peu plus systématiser la recherche de ce type de dérèglement chez nous autres, les infertiles… Ma Gyneco ne m’a rien prescrit en la matière, j’avance sur cette route toute seule et je me dit que j’aurais peut être pu gagner du temps si on m’avait juste ajoutée cette prise de sang à toutes les autres demandées dans le cadre du dossier de PMA….Bref…. Les regrets ne servent pas à grand chose…. Regardons devant nous….

Alors dorénavant, mon plan de bataille est le suivant:
– contacter ma Gyneco pour lui en parler
– lui demander de me donner les coordonnés le plus vite possible d’un confrère endocrinologue qui saura me traiter dans le cadre de la pma
– prendre rdv le plus vite possible avec le nouveau docteur quel que soit le résultat de mon TEC actuel car il faudra me traiter, que je sois enceinte ou en désir de l’être…
– attendre le verdict de ma prise de sang semaine prochaine le plus sereinement possible

Pfffffffff………… L’épreuve continue………

20131019-202643.jpg

31 réflexions sur “La thyroïde…… Manquait plus qu’ça……

  1. J’ai aussi une hypothyroïdie subclinique. Je me suis beaucoup documentée au cours des derniers mois et j’ai trouvé pas mal de choses intéressantes, notamment en lien avec l’infertilité, tout comme toi. C’est certain que ça a une influence majeure, comme tu l’indiques dans ton billet. Si tu veux en discuter, n’hésite pas à me contacter via ce formulaire [http://lepetitherissonveutunbebe.wordpress.com/pour-mecrire-un-petit-mot/]
    C’est une excellente idée que tu envisages d’en parler avec ta gynéco. En plus, ça se traite très facilement avec le médicament que tu mentionnes (au Québec, ça porte un nom différent, mais c’est la même molécule).
    Bises

  2. Tu as eu un sacre bon relexe!
    Pour ma part dans les bilans hormonaux que j’ai fait dans le cadre de la pma j’ai toujours eu la tsh, ainsi qu’a mon debut de grossesse. C’est fou que ca n’ai pas ete teste chez toi.
    Bises.

    • J’espère surtout que ça ne va pas encore nous mettre dans des délais de folie…. Mais je suis confiante car apparemment, les traitements peuvent être pris dans le cadre des protocoles de pma donc…. Juste quelques cachets de + 😉

  3. Pareil, taux TSH à 4 avant de commencer ma première FIV. Traitée avant de commencer, taux descendu à 2,5 en Mai.
    Depuis, je n’ai pas été contrôlée, je te dirais si tu veux l’évolution de mon taux.
    Le spécialiste endocrinologue de mon centre PMA m’avait dit que mon taux de 4 n’était normalement pas assez haut pour être traité, mais en vue de la FIV, il allait augmenter avec le traitement de stimulation et qu’il fallait donc le faire descendre.
    Bisous.

    • Donc je vais prendre rdv dès demain avec un endocrinologue !
      Je suis tellement en colère que l’on ne m’ait pas fait faire cet examen dès le début……. J’ai l’impression d’avoir perdu du temps …..encore…….
      J’espère que toi et ton BB allez bien (wouaou, j’adore dire ça 😉 )

      • Celle que je viens de trouver est une ancienne interne attachée au centre de PMA de l’hôpital Cochin de paris 😉
        La clinique de mon centre de PMA n’en a pas donc je ne suis pas sûre que ma Gyneco me renvoie vers qui que ce soit….
        J’ai prévu de la contacter demain.

    • Je t’en prie 😉
      Je me dis que dans cette quête, beaucoup de choses ne dépendent pas de nous mais certaines doivent être vérifiées et corrigées (quand c’est possible)…. C’est notre contribution à la réussite de notre rêve….
      Je t’avoue que ce dosage m’a encore un peu plus déprimée car je sens mon rêve s’éloigner dans ces moments là….. Mais je ne vais pas me laisser écrabouiller 😉

  4. Eh beh !
    Ton post me laisse une nouvelle fois perplexe sur le monde médical… et je me dis que, c’est comme l’administration, il faut vraiment en avoir besoin pour se plonger dedans…
    Pourquoi l’analyse de ces taux ne fait pas partie du protocole de départ ? je trouve ça complètement dingue ! Surtout que l’examen est facile.
    Comme tu le dis dans ton post, j’ai l’impression que dans cette quête vous devez vous débrouiller toutes seules pour mettre toutes les chances de votre côté et que le monde médical est froid, peu accueillant et peu compréhensif. Alors que l’investissement est tel (à tous les niveaux) que vous devriez être accompagnées, chouchoutées, à tout le moins, estimées.

    Bref, bravo, à toi et à toutes les autres, pour votre courage et pour votre volonté indestructible de réaliser le rêve de votre vie.

    Bises.
    🙂

    • Merci …!
      Cette démarche est une véritable épreuve de vie et toutes celles, comme moi, qui la traverse sont de véritables combattantes….
      Même si parfois nous avons le sentiment que rien ne fonctionnera jamais, lorsqu’ils arrivent, le succès et le bonheur n’en sont que plus forts 😉

  5. Pingback: Bilan ~ FIV #2 | Kaellie's Baby

  6. Je n’ai pas lu tous les très nombreux commentaires donc pardon si je fais écho avec certaines choses. J’ai moi aussi un dérèglement de la thyroïde, c’est dans mon cas la Thyroïdite d’Hashimoto (hypo aussi).

    Je ne me souviens pas trop si les PDS prévoyaient déjà de vérifier ça car j’ai des antécédents familiaux (mère + grand mère) donc c’est de moi même que je me suis faite contrôler. Mais cela devrait être systématique quand on sait que c’est une maladie qui touche 1 français sur 10, essentiellement des femmes, et que ça commence à l’âge où nous désirons des enfants..
    .
    Pour le traitement, il est dans mon cas à prendre à vie (je ne sais pas si c’est le cas de toutes les hypothyroïdies), je pense que tu devrais même pouvoir le commencer avant de voir l’endocrino. Dans mon cas la gynéco m’a de suite donné un dosage à 50 (ma TSH était à 5,58). D’après ce qu’elle m’avait dit, mon cas n’était pas encore alarmant, des fois la TSH est à 20 quand on détecte la maladie ! J’ai vu ensuite l’endocrino qui a confirmé mon dosage. Après un mois de traitement, on refait une PDS pour vérifier que le dosage suffit. Dans mon cas j’étais redescendue à 1.89. (La norme est à 2,5, c’est ce que m’a dit l’endocrino, 4 c’est énorme…)

    Par rapport à la grossesse, le gynéco m’avait dit que dès le début de la grossesse il faut augmenter le dosage de Lévothyrox car le bébé n’a pas sa propre thyroïde donc au début il va puiser dans ton stock. Pendant la grossesse, il faut une PDS mensuelle pour vérifier la TSH et ajuster le traitement.

    Tu devrais aussi demander à ton généraliste qu’il te rajoute une prise de sang avec l’anticorps TPO. C’est un anticorps caractéristique de la maladie d’Hashimoto qui est une maladie auto immune, des anticorps dans notre organisme s’attaquent à la thyroïde. Si tu as des anticorps cela permet de conclure que c’est cette maladie là. Ça affine le diagnostic et l’endocrino voudra certainement avoir ce dosage je pense.

    Enfin, si tu veux lire ce que j’ai déjà écrit sur le sujet, c’est au mois d’août sur mon blog et puis si tu as besoin ou envie maile moi !

    Bises.

    • Merci beaucoup Madame 😉
      Je me disais que ça ne serait pas bête de retourner voir mon médecin traitant (celle à qui j’ai demandé les dosages semaine dernière) pour lui donner les premiers résultats avant l’endocrinologue lundi prochain… ton billet m’a permit de préciser ma démarche:
      je vais aller la voir pour lui demander le complément du dosage ATPO + une ordonnance pour mon rdv de lundi avec l’endocrinologue.
      Je vais ensuite filer me faire piquer (tu sais s’il faut être à jeun pour ce type de dosage?).
      De cette façon, tous mes résultats seront prêts à la fois pour l’endocrinologue et pour ma gynéco lors de notre prochain rdv si ce transfert n’a pas fonctionné….
      Merci donc pour tes conseils et bonne chance pour les prochaines étapes qui te concernent.

      • Non il ne faut pas être à jeun, après pour les différentes PDS de contrôle il est conseillé de les faire dans les mêmes conditions c’est à dire approximativement la même heure et toujours soit en ayant pris le traitement soit non mais pas un coup avec le dosage absorbé et l’autre non…
        C’est bien si tu as déjà ton RDV endocrino comme ça tu seras vite sous traitement et puis une fois stabilisée et rassurée tu passeras à autre chose.

  7. oulala …. tout çà tout çà…. ouais, c’est du taf !!!! le Guerrier Pacifique, çà te dit ????
    Je te fais de très très gros bisous de mum…

    • Merci…. Les problèmes de thyroïde se transmettent de génération en génération; tu es en hypo ou en hyper ? Tu as un traitement ? Lequel et quel dosage ? As tu vérifiés tes taux de TSH/ T3/T4 récemment ?

  8. effectivement une TSH élevée n’est pas conseillée , j’étais suivi pendant des années en pma et j’avais fausse couche sur fausse couche , j’ai changé 3 fois de centre et sur paris la gynécologue à immédiatement vu mon problème de TSH (mon centre de PMA ne voulait pas un taux de plus de 2,50 car il y avait un risque de fausse couche ) , une fois mon taux régulé mon TEC est devenu un beau bébé .
    C’est contraignant le suivi , prise de sang etc mais on est plus à sa près pour avoir notre bout de chou dans les bras.
    Mon endocrinologue m’a confirmé que sans avoir réglé mon problème de tsh je n’aurais jamais été maman .

    • Wouahou…….. Que de temps passé en protocoles, blessures, attentes espoirs et douleurs…… Pour une prise de sang et un traitement…… Merci de ce commentaire qui m’encourage dans mon intuition de la semaine….. J’ai rdv lundi avec une endocrinologue et j’aurai fait tous les dosages + une écho entre temps….. Merci.

  9. Bonjour mesdames,
    c’est la première fois que j’écris sur un forum mais cela me démange depuis un moment. Je suis suivie en PMA depuis 1 an déjà et je n’ai rien encore attaqué comme traitement puisque j’avais des problèmes de thyroide suivis au préalable par un endocrinologue de famille dirons-nous. Je savais qu’il fallait me faire opérer pour enlever la thyroide mais on m’a laissé quand même essayer naturellement d’avoir un BB. Mais au bout d’une année d’essais infructueux nous avons commencé à explorer le monde nébuleux de la PMA (qui aujourd’hui n’a plus beaucoup de secrets grace à vos expérience). Thyroide enlevée et traitement enfin trouvé je crois me dirigier doucement vers l’étape du traitement. Je suis contente au final en lisant vos commentaires de voir que mon souci de thyroide est au final traité avant le parcours du combattant, j’espère que cela évitra les FC et préma. Prochain RDV le 07/01/2014 vers le biologiste, je ne sais pas trop à quoi m’attendre si vous pouvez m’en dire plus et surtout qu’elles sont les prochaines étapes qui m’attendent?
    merci en tout cas

    • C’est très émouvant de démarrer une relation avec une Pmette qui commence son parcours…. Et c’est aussi pour cela que j’avais ouvert mon blog il y a quelques mois… Profiter de l’expérience des autres, profiter du bien que permet l’écriture et offrir en partage ma propre expérience.
      Je serai là sur toute ta route si tu le veux, avec des conseils et des infos bref le miracle de tout ce que cette belle communauté permet…
      Pour ce qui est de la suite de ton parcours, le rdv avec le biologiste va vous permettre de poser des questions sur le type de culture des embryons du labo (essaient ils la plupart du temps de prolonger la culture ou tentent ils des transferts à trois jours ? Pouvez vous et/ou souhaitez vous faire une FIV en mode Icsi ? IMSI ? Etc …. Je suis là si besoin…. N’hésite pas et bon courage pour les premières étapes à venir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s