Bref: je suis une acharnée

Je suis une véritable acharnée. Une sorte de brute. Un truc qui résiste au vent et à la tempête… (oui, je sais je me la raconte mais ça fait un bien de fou….)

Vendredi dernier sonnait le glas de notre FIV 1 et de ses trois transferts. Nous étions arrivés au bout de cette première partie de l’histoire vides et dépités….

Samedi et dimanche, il a beaucoup plu…… sur Paris et pas mal sur mes joues et la peau devenue salée de l’Hôm qui m’a tenue à bout de bras tout le week-end (heureusement, il est trop fort l’Hôm…)… Leçon du week end :

dont-give-up

Du coup, on a eu le temps d’éplucher les stats de l’express (vous savez, le super palmarès qui nous a toutes bousculé cet été ? ) + les analyses de l’Agence de Bio médecine afin de progresser sur notre vision statistique des centres de PMA Parisiens/proche banlieue.

Lorsque nous avons pris connaissance de ce palmarès la 1ere fois, c’était au cœur de l’été, avant de poursuivre nos TEC et en étant solidement naïvement  convaincus que nos blastos vitrifiés allaient nous permettre de finir l’année 2013 sur une grossesse…. Je sais, je ne vais pas nous refaire, c’était drôlement, follement optimiste……

Le score obtenu par notre centre (placé 38e avec un taux de réussite global de 17% et 9% pour les femmes de mon âge, 40 ans et +) nous avait secoué mais on avait décidé de poursuivre avec eux sur les TEC à venir….

Quelques mois après, et suite aux échecs successifs de nos TEC, la question de changer de centre s’est posée à nouveau avec violence ce week-end.

…..Et je sais que notre attitude est partiellement injuste/débile/immature etc…. car il ne nous a jamais été dit que je serai enceinte à l’issue de la FIV 1…. car je sais que je suis arrivée à un âge où concevoir avec nos propres gamètes est une chance quand ça ne relève pas du miracle…. car je sais que je manque de patience et que je suis très exigeante.

Malgré tout cela je n’ai qu’une seule vie et l’Hôm aussi (même si le fait qu’il passe pas mal de temps à jouer lui faire parfois croire qu’il lui reste plein de vies 😉 )

Malgré tout cela aussi, la liste des facteurs qui nous donnent envie de changer s’est alourdie ces derniers mois… même si elle est parfois compensée par deux vrais atouts :

– notre gynéco est très réactive (après chaque échec) et on la revoit généralement sous quelques jours pour envisager la suite

– nous pouvons repartir rapidement en essai, ce qui ne serait pas forcément possible ailleurs (quoi que…. en fait, je n’en sais rien).

Mais les reproches s’accumulent:

– le centre ne semble pas être une usine quand on y entre les 1eres fois mais ensuite, on se rend compte et les chiffres parlent pour nous, que le nombre de ponctions y est très élevé et que ce rythme altère sérieusement la capacité d’écoute et de prise en charge lors du transfert par exemple

– aucune utilisation de l’échographie lors des 3 transferts que nous avons eu…. Je ne peux pas me faire à cette idée que le gynécologue chargé des transferts se pense tellement expérimenté qu’il connait parfaitement tous les utérus et leurs variations de terrains et n’a pas besoin de visualiser pour « placer » juste….. quand on sait que la qualité du « geste » médical dans le cadre des transferts, a son importance dans le taux de réussite en FIV…

– ils ne sont pas à jour des dernières études et avancées du secteur. Ils me font penser à la Belle au bois dormant et à son royaume, endormis depuis 100 ans…… et qui se réveillent comme si de rien n’était…

– ils ne font pas certains examens d’office (contrairement à Cochin ou d’autres) qui semblent s’avérer très utiles dans le cadre de la PMA comme les dosages hormonaux liés à la Thyroïde et l’Hystéroscopie ambulatoire à priori. J’ai été moi même à l’origine de ces deux examens mais après avoir déjà accumulés 2 échecs… pas normal…..

En clair, leurs atouts (bonne gynéco et bon labo) ne me semblent pas compenser leurs défauts et cet ensemble peut assez bien expliquer leur place dans le tableau…

Je m’étais donc concocté un programme de redémarrage de champions pour ce lundi …..

et voilà le résultat sur la todo list:

1) rdv endocrinologue pour faire le point Thyroïde , FAIT

Je repars de son cabinet avec le bilan suivant:

« votre thyroïde n’est pas problématique si l’on ne se place pas dans le cadre d’un désir de grossesse. Mais dans ce cas là qui est le vôtre, il faut faire redescendre la TSH < ou = 2. Donc je vous passe sous Levotyrox 75mg dès demain matin, prise de sang sous 4 semaines, ça devrait avoir porté ses fruits à ce moment là. Vous pouvez bien sur poursuivre votre prochaine tentative avec ce traitement, ça ne pourra qu’aider à diminuer les fausses couches et cela améliorera les probabilités de nidation. C’est bizarre qu’ils ne vous l’ait pas fait au centre où vous êtes .. ils travaillaient avant avec une endocrinologue mais plus maintenant…  » Too bad, c’est donc à nous d’y penser….

2) Appel Gynéco centre actuel pour rdv de bilan FIV 1: FAIT

J’ai réussi à joindre ma gynéco actuelle vers 15h et, après quelques micros secondes de déception à l’annonce de ce nouvel échec, elle m’a proposé un rdv mercredi 30 (après demain, si, si)….. Yes……

3) Prise de rdv pour inscription à Cochin: FAIT

Le secrétariat m’a immédiatement donné un rdv pour le 30.12 par téléphone pour y  rencontrer le Dr D

4) Prise de rdv avec le Dr D dans son cabinet, avant le 30.12: FAIT

L’endocrinologue m’a conseillé ce matin de prendre un rdv dans le cadre privé du Cabinet du Gynécologue qui me suivrait à Cochin afin de prendre un 1er contact, voir si cela nous rassurait et mettre à jour nos examens… Nous avons rdv le 22.11

5) Me jeter à nouveau dans le fleuve: EN COURS

Il faut que je reprenne un boulot et que je me remette au sport… encore plus fort…..

Je dois me remettre au centre de ma vie, ne pas attendre sur le coté….. Je vais pousser ma recherche de boulot, solliciter mon réseau, revoir ma coach dans ce sens. Objectif à court ou moyen terme.

ouf……………………….. pour le moment…..

je suis claquée……………………………………………………………………………………………………………..

Mais du coup….. ce soir , l’Hôm et moi, on est plutôt en mode…………………………………

Image

Merci à toutes et tous pour votre soutien et vos conseils tout au long de ce week-end……

Craquage…

Il pleut sur Paris comme il pleut dans mon cœur……

Un dimanche bien pourri en mode « je continue à réaliser que cette 1ère FIV es un échec… »
J’ai retrouvé le classement de l’express et là, c’est le drame…… Mon centre de PMA fait partie du bas du tableau, avec des taux de réussite pour les 40 ans et + qui plafonnent à …… 9%
Je vous entends déjà me dire « arrête de lire les stats, ça ne veut rien dire » ou encore « en même temps, il y a pire dans ce classement? »…. J’ai pris connaissance de ce classement comme vous en juin ou juillet, quand il est paru. Il m’avait déjà un peu miné à l’époque mais je sortais de ma première ponction et du 1er transfert, on avait 4 blastos sur la banquise et tellement d’espoirs…….. Mais ça….c’était avant.

Aujourd’hui il pleut sévère sur tout cela……

20131027-182238.jpg

Il pleut sur ces tonnes d’espoirs passés …..
Il pleut sur ces 4 blastos passés…..
Il pleut sur mon âge que l’on me rappelle constamment en PMA….alors que je fais tout mon possible pour rester en pleine forme…
Il pleut sur mes rêves…..
Il pleut sur mes perspectives…. A dire vrai, je ne vois pas à deux mètres devant moi…….
et je suis en deuil de cette 1ère FIV qui n’a rien donné d’autres que des larmes.

20131027-184153.jpg

Je suis en colère…. Une colère pleine de larmes et aussi inutile que le dimanche….. Une colère contre le temps qui passe et ne me laisse pas d’autre choix que celui de courir pour ne pas me laisser dévorer par ce nuage noir, ce trou noir dans lequel nous ne pourrons plus espérer…..
Je suis en guerre contre ce centre de PMA si mal classé et qui ne semble pas se remettre en cause deux secondes …..
Je suis dépitée et en colère contre moi même d’avoir été si optimiste alors que la réalité c’est…….. 9% de taux de réussite par FIV pour des femmes de mon âge dans mon centre….. Allo ? ….. 9% ?…. Même pas 1 chance sur 10……..
Et je revois l’autre guignol de Gyneco le jour de mon dernier TEC en train de me dire « ben vous êtes là vous ? Pourquoi ça n’a pas marché? »…… Et de me dire enfin, après avoir déposé deux blastos sans échographie (pas besoin, il est trop fort….)  » attention, les blastos c’est 50% de chance de réussite »…….
N’importe quoi…… Ils ont du arrêter de lire et de se former depuis 15 ans dans ces centres pourris…… Je suis en train de leur préparer une bibliographie récente des études sur le sujet histoire de leur donner de vrais stats…… Notamment sur les blastoś. Selon l’âge et le fait qu’ils soient frais ou sortis de vitrification, on est loin des 50% espèce de c……
En réalité, on serait plus près des 20% à tout casser…….
Bref.
Demain, je vois l’endocrinologue que personne d’autre que ma pomme n’a pensé à me faire rencontrer (je vais facturer des honoraires à mon centre de PMA je pense).
Cette endocrinologue est une ancienne attachée du centre de PMA de Cochin.
Je vais lui demander des infos pour changer de centre….. La confiance est rompue… 9%……. Alors qu’on est à 16% à Cochin et à Beclère…. Quasiment le double…….. J’appellerai Beclère dans la foulée pour prendre rdv aussi….. Ras le bol de perdre mon temps dans ce centre pourri.
Merci de vos retours si vous avez des infos sur ces centres…….

La leçon du papillon

Merci à « la quête du + » pour ce merveilleux texte sur son blog hier…… C’est exactement ce dont j’avais besoin et du coup, je l’offre à celles qui n’ont pas la chance de suivre son blog…..

La Leçon du papillon

Un jour, apparut un petit trou dans un cocon. Un homme, qui passait à tout hasard, s’arrêta de longues heures à observer le papillon qui s’efforçait de sortir par ce petit trou. Après un long moment; c’était comme si le papillon avait abandonné, et le trou demeurait toujours aussi petit. On aurait dit que le papillon avait fait tout ce qu’il pouvait et qu’il ne pouvait rien faire d’autre. Alors l’homme décida d’aider le papillon: il prit un canif et ouvit le cocon: le papillon sortit aussitôt… Mais son corps était maigre et engourdi, ses ailes étaient peu developpées et bougeaient à peine. L’homme continua à observer, pensant que d’un moment à l’autre, les ailes du paillon s’ouvriraient et seraient capables de supporter le corps du papillon pour qu’il prenne son envol. Il n’en fut rien! Le papillon passa le reste de son existence à se trainer par terre avec son corps maigre et ses ailes rabougries. Jamais il ne put voler.

Ce que l’homme, avec son geste de gentillesse et son intention d’aider, ne comprenait pas, c’est que le passage par le trou étroit du cocon était l’effort nécessaire pour que le papillon puisse transmettre le liquide de son corps à ses ailes de manière à pouvoir voler. C’était le moule à travers lequel la vie le faisait passer pour grandir et se développer.

Parfois l’effort est exactement ce dont nous avons besoin dans notre vie. Si l’on nous permettait de vivre notre vie sans rencontrer d’obstacles nous serions limités, nous ne pourrions être aussi forts que nous le sommes, nous ne pourrions jamais voler.

J’ai demandé la force… Et la vie m’a donné des difficultés pour me rendre fort.

J’ai demandé la sagesse… Et la vie m’a donné des problèmes à résoudre.

J’ai demandé la prospérité… Et la vie m’a donné un cerveau et des muscles pour travailler.

J’ai demandé de pouvoir voler… Et la vie m’a donné des obstacles à surmonter.

J’ai demandé l’amour … Et la vie l’a donner des gens à aider dans leurs problèmes.

J’ai demandé des faveurs… Et la vie m’a donné des potentialités.

Je n’ai rien reçu de ce que j’ai demandé…Mais j’ai reçu tout ce dont j’avais besoin.

20131026-115344.jpg

Négatif. Again.

Voilà. Le verdict est tombé et c’est un « non ».
…Encore.

Je remercie tous ceux et celles qui ont accompagnée cette troisième tentative…. Du fond du cœur.
Je vous propose que l’on récupère tous un peu d’énergie pour la suite….. qui sera une FIV 2.

Nous n’avons plus de jolis bastos sur la banquise… Vous savez, ces blastos magnifiques, comme dirait le Gyneco chargé des transferts dans notre centre…. Nous passons donc en classe supérieure de galériens de la PMA ….. La deuxième fiv.

Seul le délai de mise en œuvre me fait flipper….. Me confronter à l’échec, ça j’ai appris mais attendre…..encore et encore…… Je dois encore apprendre…grandir.

Point calendrier:
– lundi 28/10: rdv avec l’endocrinologue pour un point thyroïde….. Ben oui, mon âge ne suffisait pas, il me manquait un éventuel facteur de stérilité temporaire…..
– lundi 28/10: joindre ma Gyneco et trouver un rdv avant celui que sa secrétaire annonce comme le premier disponible …le 18/11….. Si c’est le cas….. Pas de nouvelle ponction avant…… Janvier 2014.

Je vous laisse avec ça…. Mon humeur est toute noire, toute crabouillée….. Je vais me carapater histoire de reprendre des forces et je reviens vers vous dés que le ciel s’éclaircit.

La thyroïde…… Manquait plus qu’ça……

C’est grâce au documentaire « quand l’enfant se fait attendre » ( revu avec un immense plaisir cette semaine ) que je me suis penchée sur les risques d’échecs en FIV liés aux dérèglements thyroïdiens….et que je me suis remémorée que j’avais essuyé un sérieux problème de thyroïde lors de ma première grossesse dans ma période de dinde fertile, il y a 14 ans.
La thyroïde, située dans notre gorge, est le grand chef d’orchestre de notre organisme. Elle agit, grâce aux hormones qu’elle produit (la tétraïodothyronine et la triiodothyronine), sur tous les organes vitaux, pour les faire fonctionner à la bonne vitesse. C’est pourquoi, lorsqu’elle tombe en panne, cela peut créer de multiples problèmes… Les hormones thyroïdiennes jouent également un rôle primordial dans le développement du fœtus puis dans la croissance de l’enfant. Selon le dysfonctionnement constaté, on sera en hyper ou en hypothyroïdie. Et ces deux affections ont de sérieuses conséquences sur la fertilité…..
Alors histoire de poursuivre ma recherche sur les facteurs explicatifs de nos échecs précédents (on va encore patienter pour qualifier correctement celui qui est en cours 😉 ), je me suis dit que je n’allais pas attendre et que j’allais demander une ordonnance à mon médecin traitant pour aller tchecker mes taux de TSH/ T3 et T4….. Et je ne suis pas mécontente de l’avoir fait:

Mes taux de T3 et T4 sont bons mais ma TSH est dans la fourchette haute (3,61 alors que la norme Max est de 4)….

Ce genre de taux associé à un taux de T4 normal est symptomatique d’une hypothyroïdie infraclinique, discrète hyper casse couille à diagnostiquer puisque les symptômes peuvent être peu bruyants. Les voici, décris par doctissimo….

« Fatiguée, épuisée, vannée, vous avez tout le temps envie de dormir, surtout dans la journée. Vous vous sentez déprimée et votre humeur est instable avec plus de bas que des hauts. Vous souffrez fréquemment de trous de mémoire, de difficultés à penser et à vous concentrer, parfois votre parole devient même difficile. Votre peau est sèche, froide, épaisse et écailleuse, vos cheveux tombent et vos ongles cassent facilement. Vous grossissez sans raisons apparentes, vous êtes gonflée et constipée, et vous avez toujours froid. Votre rythme cardiaque est plutôt ralenti.« 

Vous serez d’accord pour dire que l’on peut avoir quelques uns de ces symptômes sans se douter qu’il s’agit en fait d’un dérèglement de la thyroïde qui vient flinguer nos rêves de BB……..

De nombreuses études ont rapporté un lien entre hypothyroïdie et infertilité notamment par l’intermédiaire des troubles du cycle, de l’ovulation, souvent observés dans cette pathologie. Par ailleurs, la présence de certains anticorps semble augmenter le taux de fausses couches spontanées et ce dysfonctionnement de la thyroïde a aussi de sérieuses conséquences sur la nidation…… Voilà, voilà……. Rien de moins.
De plus, il faut savoir que les traitements de stimulation peuvent aggraver cet état de fait du dysfonctionnement thyroïdien…… J’ai lu des commentaires de pmettes qui avaient vu leur taux exploser au cours d’un seul cycle de stimulation…… Et je me demande si ça n’est pas mon cas.

La bonne nouvelle c’est que ça se « soigne » avant ou pendant la grossesse et une étude a démontré l’effet bénéfique potentiel d’un traitement par L-thyroxine dans ces indications, en phase de stimulation amont à une FIV.

Les solutions et leurs effets sont tellement pas croyables en terme d’amélioration du nombre de grossesse, de diminution voir de résorption du taux de fausses couches spontanées (l’etude en cliquant ici) que je me dit qu’il faudrait un peu plus systématiser la recherche de ce type de dérèglement chez nous autres, les infertiles… Ma Gyneco ne m’a rien prescrit en la matière, j’avance sur cette route toute seule et je me dit que j’aurais peut être pu gagner du temps si on m’avait juste ajoutée cette prise de sang à toutes les autres demandées dans le cadre du dossier de PMA….Bref…. Les regrets ne servent pas à grand chose…. Regardons devant nous….

Alors dorénavant, mon plan de bataille est le suivant:
– contacter ma Gyneco pour lui en parler
– lui demander de me donner les coordonnés le plus vite possible d’un confrère endocrinologue qui saura me traiter dans le cadre de la pma
– prendre rdv le plus vite possible avec le nouveau docteur quel que soit le résultat de mon TEC actuel car il faudra me traiter, que je sois enceinte ou en désir de l’être…
– attendre le verdict de ma prise de sang semaine prochaine le plus sereinement possible

Pfffffffff………… L’épreuve continue………

20131019-202643.jpg

Ou la culture au secours de la pmette :)

Toutes les pmettes connaissent cette phase insupportable qui est celle de l’attente après transfert.

Tout a été fait.

Aucune action requise mise à part les plus difficiles et les moins « dynamiques »….. se gorger d’espoir, penser à autre chose et prendre soin de soi.

Dans cette quête qui commence à ressembler à un nouveau parcours initiatique, je suis plongée au cœur de mon épreuve la plus difficile à surmonter: le lâcher prise.

Et des esprits bien avisés sauront me dire que c’est justement parce que c’est difficile qu’il faut encore et encore tenter d’y parvenir.

L’esprit et les émotions s’accrochent à cette obsession de l’enfant.

La terre tourne littéralement autour de cette fixette et je pense même qu’internet n’a finalement a été créé que pour répondre à toutes mes recherches les plus débiles (« symptômes de grossesse après 1 semaine » et autres délires…. partagés par des milliers de femmes) 🙂

Les symptômes de la mono maniaque étant là et bien là, il est plus que temps d’y trouver une parade……

La culture et la méditation seront mes équipiers dans cette épreuve.

Et ça commence dès cet après midi avec l’expo de Roy Lichtenstein au Centre Pompidou…..

Cette démarche est accompagnée chaque jour de ma séance d’auto hypnose spéciale FIV que j’ai dorénavant complété des entretiens de Frédéric Lenoir sur France culture

en podcasts à télécharger sur iphone/ipad et notamment ceux auprès de Christophe André « l’art de méditer », celui de Arnaud Desjardins « la transformation de soi » et autres invités tous plus sages les uns que les autres…. et j’ai besoin de cette sagesse en ce moment….

Cette période de « culture de soi » se poursuivra la semaine prochaine par les expos Genesis

et celle du musée d’Orsay, Masculins…. on va pas se laisser abattre 🙂

J’espère que cette stratégie me permettra de goûter aux joies de penser à autre chose …..

Bises et à très bientôt !

Dans la famille  » TEC à l’arrache », je demande les frangins :)

Je l’attendais l’appel du labo…. ils devaient me confirmer ce matin que la dévitrification s’était bien déroulée et que le transfert aurait bien lieu à 11h.

Pas d’appel à 9h30, je suis au bord de la crise de nerfs et mon ventre est totalement noué…. Quelque chose s’est mal passé, j’en suis sûre…..

L’Hôm ne tient plus et décide de les appeler… la paillette qui contenait le 3e blasto isolé n’a pas résisté à son réveil…. ils sont en train de réveiller la dernière paillette de … 2 blastos J6… pour la petite histoire, c’est à J6 que le blasto arrivé en fin de développement à J5 éclot dans l’utérus et a pour objectif (normalement, s’il dispose déjà de l’instinct de survie 😉 ) de se nider dans l’endomètre….

Image

Nom de dieu. Si les embryons tiennent le coup, on fait le transfert à 11h30 mais ce sera le dernier de cette famille d’embryons créés dans le cadre de notre FIV IMSI n°1.

On attend le coup de fil de confirmation dans un état de stress de folie….. plus un bruit dans la baraque, juste l’attente de la sonnerie spécialement attribuée au labo…..

Ils appellent enfin…. et les 2 blastos ont tenu le choc… ils vont très bien et on nous attend pour le transfert à 11h30…! Ouf……………………. nous sommes soulagés/excités/inquiets bref la totale des émotions dans le shaker de nos têtes et de nos cœurs…..

Une amie très proche a suivie en live toute l’histoire par texto depuis ce matin et prie pour nous… je retrouve le chapelet grec de mon père (mon héritage, si précieux) que prend l’Hôm et nous partons en trombe vers l’hôpital, pleins d’espoir…. Ce TEC est le dernier de la série FIV 1 et c’est aussi celui que nous attendons depuis le début car nous avons toujours rêvé d’un transfert de 2 embryons mais ça n’est pas la politique de notre centre de PMA….. là, pour le coup, ils sont face à cette belle paillette de 2 et doivent faire le transfert…. nous sommes aux anges :)))

Nous sommes installés dans la pièce du transfert et le gynéco habituel fait son entrée; ça fait la 3e fois qu’il nous fait un transfert, ça crée des liens 🙂 . Il me regarde avec un œil interrogatif : « ben, comment ça se fait que je vous retrouve ? pourquoi vous n’êtes pas enceinte ?!! »…….. la blague…. j’ai envie de te dire que je me pose la même question en fait mais bon, trêve de small talks, passons au moment phare qui nous a réunit ce matin….

Tout l’attirail est en place, speculum, catheter etc..mon intimité face à ses yeux.. et il nous parle deux minutes de nos embryons avant de les replacer dans leur havre de paix et (je prie pour cela) de développement….

Les blastos J6 que nous avons sont MA-GNI-FIQUES (spéciale dédicace à Dame Lapin et toutes celles à qui on a dit la même chose……).

Il doit nous rappeler que les blastos, à ce stade, c’est vraiment une chance sur 2…. je lui dit que, quand même, pour ne pas trop s’emballer, il faut peut être modérer le taux de réussite en fonction de mon âge… « non, non… arrivés à ce stade de développement, c’est la même chose pour toute les femmes. » Mouais….. bon, passons…..

Par contre il nous précise que « les blastos peuvent aussi se diviser en arrivant dans l’utérus et que lorsque l’on en replace deux… on doit prévenir les patientes de ce qui peut en résulter…. » Ok…. nous sommes informés, on peut y aller M’sieur ?…. C’est pas que je m’ennuie ou que le fait d’avoir les papattes écartées me gène dorénavant tant que ça mais bon, j’aimerai bien commencer à les couver mes étoiles……

« on y va Madame, on les replace ? » demande t’il de façon purement rhétorique 🙂 « oui !! » et le geste est fait………….. et je me sens soulagée……… détendue bref, à ma juste place…….. au beau milieu du présent (gift ?)…… sereine.

L’ Hôm est tout chamboulé, tout ému et il appelle un taxi… parce que quand même, je suis dorénavant enceinte de 6 jours 🙂

L’espoir nous rebooste et je le retrouve malgré chaque échec… capable de nous faire réver et croire que tout est (encore) possible….

La PMA rend fous, c’est une certitude car si l’on en croit la citation d’Albert Einstein… » la folie c’est de faire plusieurs fois la même chose et d’en attendre un résultat différent » 😉

Nous sommes heureux de notre fol espoir et nous rentrons tout doucement nous déposer dans notre chez nous, accompagnés de 2 étoiles…………….. et je découvre en rédigeant ce post qu’une récente étude à démontré que 75% des étoiles étaient en couples dans l’univers……

Image

Je vais tout faire pour les garder au chaud, au creux de moi et je pense fort à celles qui attendent, qui ont connu le résultat négatif et qui sont fatiguées….. je sais que la roue va tourner pour nous toutes…. je le sens….. si on s’y met à plusieurs et que l’on distrait DNLP, ça pourra marcher….. Merci de vos bonnes ondes et de vos croisages de doigts…… Je vous bise toutes et tous………….

Messieurs, à vous de parler.

Vivement la parole de nos Hôms sur le sujet 🙂

Association de patients de l'AMP et de personnes infertiles.

On le sait bien, l’infertilité au sein du couple quelle qu’en soit l’origine est aussi difficile à vivre pour les deux intéressés. Mais il apparait aussi que si les femmes en parlent souvent assez facilement, pour les hommes c’est plus compliqué. Le déballage spontané n’est pas dans leur nature, surtout quand le sujet touche une profonde intimité. Ce n’est pas qu’ils soient forcément indifférent, c’est juste que les mots ne sortent pas.

Comme les mots ne sortent pas, rares sont les témoignages masculins.

Comme les témoignages masculins sont rares, le sentiment d’isolement est exacerbé. Ce qui précisément rend la prise de parole encore plus difficile.

Le serpent se mord la queue dans un cercle vicieux.

Pourtant, pour nous qui sommes en première ligne subissant les traitements, les J1, les fausses-couches, il est important de connaître ce qu’ils ont sur le coeur. Et pourtant, les hommes qui sautent le pas et…

View original post 335 mots de plus

Simply the best

Ce samedi matin, j’ai changé de cabinet d’écho….. Anecdotique me direz vous ? Et pourquoi donc me demanderez vous ? Alors, je ne voyais pas bien la valeur ajoutée de ce changement (l’idée d’origine est de ma Gynéco) mais a posteriori, je la bénis…..
Cela si on oublie que nous nous sommes pointés à l’ouverture ce samedi matin (ouch, 7h30 sur place, ça pique)….. et que l’on est sortis à ……. 9h…..on s’endormait dans la salle d’attente avec l’Hom…..
Sinon, et c’est bien ça le plus important, un Echographe qui mérite la médaille d’or de sa profession….. Il propose à l’Hom de s’installer face à un écran dédié, il nous détaille tout, il est ravi de ce qu’il voit : un endomètre de folie en 5 feuillets tout prêt à accueillir une nidation selon lui, des follicules en nombres et de belles dimensions quasi symétriques de part et d’autre…..:) Vous allez me dire « on s’en fout un peu car on est pas en mode FIV avec ponction » mais ce contexte permet à l’équipe du centre de fertilité de bien cerner le moment préalable à mon mon ovulation pour la déclencher et transférer au bon moment le blasto et là, selon lui, tout est prêt !
Je suis mure 😉 ! Il a aussi vérifié l’artère qui irrigue l’utérus par Doppler; cette indication permet de vérifier la bonne vascularisation de l’utérus; si les marqueurs correspondant à cette vascularisation synchronisée à mon rythme cardiaque sont ok, cela favorise aussi la nidation 🙂
Je suis super heureuse d’être enfin considérée, informée lors d’une écho …. Dans le précédent cabinet, j’étais reçue certes à peu près à l’heure mais l’échographe ne disait quasi rien et je n’ai jamais eu aucune info sur mes marqueurs….. Merci donc à super Echographe pour ce grand moment de bonheur…. C’est bête à dire messieurs mesdames les soignants mais …. l’intrusion de la sonde endo vaginale passe mieux avec un peu de considération 🙂

20131006-115404.jpg

Bon sur ce, les infirmières nous appellent car il est déjà 9h et le samedi, la prise de sang doit être faite auprès d’elles avant 9h car elles envoient ensuite les tubes pour analyse afin d’avoir les infos sur les suites de protocoles avant 12h…..
Encore une étape à l’arrache …. nous nous retrouvons à courir dans les couloirs du métro avec l’Hom et nous arrivons essouflés au centre de PMA…. Piqûre faite, je dois avoir des news sur la suite de mon protocole avant 14h.
Alors la suite, c’est simple:
– si je ne suis pas encore assez « mure », Gonal ce soir pour déclenchement d’ovulation dimanche soir
– si, comme le dit mon nouveau meilleur ami l’échographe, « tous les marqueurs sont au vert », ovitrelle ce soir.

C’était sans compter le mariage de l’une de mes amies qui a lieu cet après-midi dans l’Eure :)))
Et l’appel des infirmières confirme: Ovitrelle ce soir !
Nous voilà partis avec mon petit frigo notre valise et nos tenues de mariage …. Elle va être fun la piqûre de ce soir 😉

La cérémonie religieuse d’un mariage nous bouleverse à chaque fois avec l’Hom….. Nous passons la cérémonie mains serrées, cœurs joints, larmes au bord des yeux ….. Nous nous remarions à chaque fois 😉
Le pretre évoque les enfants présents dans un couple et ceux à venir….. et nous ne nous sommes jamais sentis aussi concernés …. Notre grande princesse de 14 ans est là, superbe, à nos côtés (c’est elle qui me fait les piqûres sur ce TEC) et notre futur enfant est déjà dans notre cœur, nos espoirs et nos rêves….
La cérémonie terminée, place à la fête et je savoure ce que j’espère être mes dernières coupes de champagne avant longtemps 😉
Le moment de la piqûre géré, nous terminons cette belle journée près d’un très joli couple plein de promesses et nous filons nous coucher….
Ce dimanche matin, pas question de rester dans les parages contrairement à ce que l’on prévoyait….. Je dois démarrer l’utro ce matin.
Et nous voilà repartis vers Paris…. encore à l’arrache 😉
J’aime ce cycle….. et j’espère qu’il m’aimera assez fort lui aussi pour m’apporter ce que nous attendons et espérons au plus profond de nos cœurs …..