Le film du TEC 1 suite FIV 1 sans le suspens

L’idée m’est venue de vous écrire l’épopée du TEC 1 suite à la FIV 1 du pourri mois de mai…. mais sans le suspense (pour vous) et après la guerre….comme lorsque vous découvrez une super série Tv 20 ans après tout le monde (six feet under est mon exemple du moment) et que vous avez toutes les saisons dispos ;)… Délicieux.

Plus sérieusement…..je ne publie ce billet qu’après la guerre. Pourquoi ?

Parce que mon premier essai post ponction en mai vous a fait franchir des montagnes russes émotionnelles et je ne vous parle pas des miennes et que je ne veux pas revivre ce moment là durant lequel j’avais de la peine pour moi, mon Hôm et tous ceux qui avaient été touchés par ce moment de bonheur suivi de la fin des haricots en à peine deux jours.

Je me souviens m’être promis de ne plus faire ça…. Alors vous allez me dire quelque chose du type « mais c’est le principe d’un blog cet échange sur nos réalités, nos joies comme nos peines… » et vous aurez raison.

Malgré cela, je fonctionne plus comme un éléphant qui s’éloigne et se cache pour mourir.
Ma plus grande difficulté est de demander/recevoir de l’aide.
Mon délit d’orgueil et d’immaturité est de toujours penser m’en sortir seule……
Et enfin, je ne supporte que très mal de focaliser l’attention sur moi malgré ce que plein de gens peuvent penser.

Voili voilou…

Alors tout a recommencé hier, lundi 09/09 avec l’appel du labo vers 14h…. « je vous appelle pour confirmer que nous allons dévitrifier un de vos embryons pour le TEC prévu demain. Je vous appellerai à 9h demain matin pour vous dire s’il a résisté et convenir de l’horaire du transfert. à demain. »

Blam!… grosse pression qui tombe sur mes épaules comme un coup de clim froide tombant du faux plafond d’un open space trop impersonnel… J’avais beau être au resto avec une amie, ça m’a propulsé à nouveau dans la peur et ses idées parasites de type « et si les embryons, un par un, ne tenaient pas le coup ? et si je devais direct repartir vers une FIV? et si….. » Bref, cet aspect que j’aime le moins chez moi et que j’ai tellement de mal à manager: ma tendance spontanée à l’anticipation anxieuse…..vous savez, cette foutue course en avant du cerveau qui vous balance en version accélérée toutes les possibilités, plutôt les bad ones, qui peuvent vous tomber sur le coin de la tronche dans une situation donnée.
Dans les années 80, les théories de management prônaient cette capacité des managers de tout anticiper, prévoir dans l’espoir le fantasme de tout contrôler… En fait, il en résulte assez souvent peu d’écoute et d’attention portée au moment présent, pas mal de stress et, en bonus, de l’eczéma ou autre pathologie nerveuse 😉
Je me soigne mais malgré tout, le diable étant dans les détails ou les moments de faiblesse, je me fait encore assez souvent avoir…….
Bon…..Le déjeuner s’est ensuite très bien terminé et je suis rentrée chez moi me jeter à corps perdu dans des tas de choses qui m’ont permis de ne pas penser…… les papiers à remplir pour le collège, les feuilles de soins à gérer, le dîner à préparer (sole au four et courgettes au curry, trop bon).
La soirée s’est bien déroulée mais, grâce aux hormones… je pleure, j’over-réagis, je suis plus dure, moins souple bref….. une bonne petite pmette qui se prépare à sa 2e tentative et se souvient dans tout son corps des secousses produites par la première….

Heureusement que mon environnement direct comprend et sait réagir en conséquence.

Mardi 10 matin:

à nouveau la boule au ventre en attendant le coup de fil du labo…. donc je range, je lis, je zappe d’une activité et d’une idée à une autre…. en résumé… aucun espace de calme dans ma caboche…. et le téléphone sonne, 5 mns avant 9h.

« Mme de l’Hôm? c’es le labo. Je vous confirme que nous avons dévitrifiée une paillette et que l’embryon a très bien résisté. Nous ferons le TEC comme prévu à 11h ce matin. N’oubliez pas Monsieur et vos pièces d’identité ».

Pffffuiiii….. je respire….. allez, une petite infusion coco/ananas, une bonne douche, 3 euphythoses et je file !

De retour at home….Le transfert s’est très bien déroulé… Si on fait abstraction du fait de se retrouver dans cette position tout à fait ridicule les pieds dans les étriers à attendre que vienne le toubib et son cathéter 😉
Sortis à midi, nous sommes ensuite partis déjeuner tous les deux, comme si de rien n’était même si l’émotion est à son comble dés que nos yeux se plongent les uns dans les autres….
Merci à la progestérone d’ailleurs….. Du vrai grand n’importe quoi sur les émotions …. Larmes faciles, exaspération explosive bref, je me déteste alors imaginez les autres 😉
Depuis, le ventre tire un peu, fatigue mais je ne vais pas commencer à noter toutes ces petites choses car la progestérone va me rendre dingue en me refilant par la même occasion tous les symptômes d’un beau début de grossesse…..!
La différence avec le transfert qui s’est fait post ponction c’est que je ne vais faire qu’une seule prise de sang et que malgré le fait que cet embryon soit un blasto (5jours de développement), je dois attendre 15 jours pour cela….. Bordal de marde…. Ça va être super long……..

Mercredi 11:
Une journée sans grands mouvements…… Je suis restée couchée quasi tout le temps en fait 🙂
Pas de douleurs à l’origine de cette oisiveté mais une fatigue écrasante qui m’a fait dormir plusieurs heures aujourd’hui…
En comparaison avec le premier transfert post ponction, celui ci est beaucoup moins pénible. Pour mémoire, mon corps avait pris cher pour la ponction et le transfert qui avait suivi était pris dans les échos de cette étape si mal vécue.
Je vois les pmettes avancer tout autour de moi et je suis très attentive mais….très discrète.

jeudi et vendredi 13

Mis à part les tensions dans le ventre et les jambes de type douleurs de règles accompagnées de petites pointes du côté des ovaires, rien ne peut indiquer une quelconque grossesse…. Pas de seins ayant commencé à se développer (en même temps, ça fait 40 ans que j’attends donc….), pas de nausées, pas trop d’envies de pisser la nuit bref, aucun rapport, pour le moment, avec l’essai 1 en Mai dernier.
Par contre, gros lumbago depuis hier et là, c’est beaucoup moins marrant.
Direction Osteo vendredi après midi…. à 2 km/h en mode « dos courbé, j’ai 80 ans »
L’Hom m’a massé, crèmes autorisées même dans un début éventuel de grossesse, j’ai un peu dormi et je me réveille ce vendredi 13 avec une douleur toujours présente…. Direction le canapé.

Week end du 14 /15 sept:

De belles nouvelles sur la blogosphère ….. Marinette et Titpouce, je pense tellement fort à vous que vos oreilles doivent siffler hardcore ;)))
Pour ma part, la suite du lumbago m’oblige à rester ultra posée, collée au canapé, pas bouger…
Le transfert a eu lieu il y a maintenant 5 jours et pas vraiment de signes forts sympathiques à se mettre sous la dent….. Un fond nauséeux depuis ce matin ? Mouais… L’Hom passe son temps a dire « peut être que ça a marché » et je passe mon temps à me préparer à l’inverse….. La claque a été si forte en juin que, même en sachant que JE DOIS positiver, mon mental a la trouille et pense naïvement pouvoir me préparer à un test négatif pour moins souffrir……….
J’ai eue la bonne idée de me blinder la semaine de déjeuners avec quelques uns de mes amis et je vais tout faire pour que cette attente interminable qui aura duré 15 jours avant la prise de sang passe le plus vite possible. En ce sens, me concentrer sur mes amis me permet de moins focaliser sur moi donc…. C’est parti pour une semaine en mode « bien accompagnée » 😉

Lundi 16:

Pas mal de temps passé à:

– reposer mon dos qui achève sa crise de lumbago
– contacter des agents immobiliers parce qu’on a la bonne idée de vouloir s’ installer en maison/jardin/piscine aux portes de Paris pour sept 2014 (ras le bol de tout ce stress ambiant, beaucoup de contraintes pour finalement une qualité de vie moyenne et coûteuse)
– faire des recherches sur les pompes à chaleur (lorsque je parvenais à rester focalisée sur autre chose que cette grossesse tant attendue)…… Ou j’avoue sur les expériences de TEC sans symptômes des internautes….

Pourquoi encore et toujours ce type de recherche ? Parce que l’expérience de ma FIV 1 de mai/juin est assez différente de ce TEC de septembre. En juin, après la ponction, tout mon intérieur était un territoire après la guerre et j’ai eu pas mal de sensations que je ne retrouve pas sur ce TEC trop…. tranquille.
Je suis à j7 post transfert mais pas de signes forts et bruyants…. Ça me donne la terrible sensation d’être « vide »……
Alors les expériences de ce type de situation sur internet sont légions et varient de « je n’ai eu aucun symptôme mais ma prise de sang était +++ » à « je n’ai eu aucun symptôme et ma prise de sang était — » …. Autant dire qu’à j’ai le champ de tous les possibles face à moi et que le temps qui coule lentement est une éternité.

Comme le dit Woody Allen

20130922-120405.jpg

Samedi et dimanche 21 sept:

J’ai terminée cette semaine de m…..par ? …….Un torticolis ! Super gâtée la fille après son transfert d’il y a maintenant douze jours…
Côté symptômes, c’est très différent du 1er essai de juin.
Quelques nausées, quelques tiraillements (sensations de règles à l’approche ), migraines et fatigue, mais surtout une humeur en mode dépressive et une dose d’optimisme proche du zéro.
Je ne parviens pas à être pleine de foi et de rêves sur ce coup là….. Trop peur de la chute je pense. J’ai beau intellectuellement savoir qu’il faudrait que, que je ne devrai pas, que ceci et cela…… mes émotions se refusent à se laisser porter trop haut, trop loin… C’est une grève totale.
Je pense que je suis punie par le lumbago et le torticolis pour cela….. 😉
Bref, un TEC qui va arriver au terme de son suspense dés mardi… et dont je tirerai les leçons très vite pour repartir en essai sur mon cycle d’octobre. Un troisième essai pour lequel nous réfléchissons à demander de transférer deux embryons…..
A suivre…. Merci à vous de me rejoindre maintenant à deux jours de la fin du film….. Ça va nous sembler tout speed maintenant 😉
Énormes pensées pour Marinette et tit’poucinette qui s’avancent elles aussi très vite vers la réponse de dame nature (c’est dingue la force avec laquelle j’y crois pour vous les filles !!) et douces et chaudes pensées pour biscotte et son ++ tombé ce week end comme une perle de rosée….

16 réflexions sur “Le film du TEC 1 suite FIV 1 sans le suspens

  1. Elle est top cette citation de Woody Allen. Et pour le coup, elle est parfaitement appropriée, pour la fin des DPO !
    Cette semaine va être riche en émotions, des prises de sang de tous les côtés! J’espère très très fort, bien évidemment, que ce ne seront que des heureuses émotions!
    Courage pour les dernières heures à attendre. Et surtout, ne pas trop se fier aux symptômes. .. j’ai eu des petites douleurs de règles ce matin… Des gros bisous.

  2. Ca me va droit au coeur de lire combien tu as pensé à moi pour cette grande aventure 🙂 J’ai aussi beaucoup pensé à toi, je m’inquiétais de ne pas voir de post récent, et puis quand j’ai lu j’ai compris pourquoi ! Je croise très très très fort pour que ça fonctionne pour toi, pour 9 longs et merveilleux mois.
    Je t’embrasse

  3. Y croire jusqu’à la dernière seconde, obstinément, même sans y croire, mais y croire encore, tout de même, même si tu n’y crois plus, surtout si tu n’y crois plus…. Quelle quête, quel courage, quelle détermination…. Je t’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s